Bordeaux Attitude

Edition du 07/04/2015
 

LA BORDEAUXTHEQUE

Unique

BORDEAUXTHÈQUE

Une conception en étroite collaboration avec le groupe Duclot à Bordeaux, au sein des Lafayettes Gourmet, un lieu incontournable, l’un des grands magasins le plus visité.


“La Bordeauxthèque a été ouverte en mai 2010, nous dit son Président, Christophe Dufournier. L’idée était de créer la plus grande Cave des Vins de Bordeaux au monde. Nous créons des manifestations, des dégustations commentées autour du Bar Rouge, où l’on peut déguster à tout moment de la journée des grands crus au verre au meilleur prix. Ainsi l’amateur peut, s’il le souhaite, acheter la bouteille à la Bordeauxthèque qui jouxte le bar. Dans ces 250 m2, nous avons installé une sélection absolument unique de Bordeaux avec un premier prix à 4,90€ jusqu’à des prix beaucoup plus élevés avec les neuf grands crus : Lafite-Rothschild, Latour, Margaux, Mouton-Rothschild, Haut Brion, Mission Haut Brion, Cheval Blanc, Petrus et Yquem, sur une trentaine de millésimes, ce qui est tout à fait unique. Ces flacons prestigieux sont exposés dans une rotonde centrale coiffée d’une coupole dorée. Le centre abrite un socle circulaire sur lequel rayonne l’ambre des bouteilles d’Yquem. Quelques bouteilles mythiques telles que Mouton 1945 ou Yquem 1899 font figures de pièces de collection dignes d’un musée. Ce magasin de vins est conçu comme une bibliothèque du XVIIe siècle, un ouvrage architectural tout à fait prodigieux. Notre gamme est prévue pour satisfaire tous les types d’amateurs de vins de Bordeaux. Nous avons une sélection de crus classés, des deuxièmes vins de ces crus classés, des crus bourgeois ainsi que de délicieux “petits” châteaux, bien sélectionnés pour leur qualité. Tous les mois, nous organisons une opération “Fenêtre sur Bordeaux”, un vin sélectionné et distribué dans l’ensemble de nos magasins, nous aimons mettre en avant un petit vignoble bordelais. Nous avons une gamme extrêmement large de 1500 références et c’est ce qui fait de la Bordeauxthèque un lieu unique. Notre objectif est de pouvoir contenter tous les désirs de la clientèle en leur proposant des vins de qualité, la famille Moueix étant très attachée à cela. Une équipe de 6 personnes sommeliers et vendeurs polyglottes conseillent une clientèle française et internationale. Les Galeries Lafayettes de Paris est le magasin qui accueille chaque année le plus de clients en France. Beaucoup d’étrangers s’intéressent à notre sélection ainsi que de nombreux parisiens connaisseurs qui viennent acheter régulièrement. J’ai pour objectif de faire encore mieux connaître la Bordeauxthèque aux parisiens.”

   

LA BORDEAUXTHEQUE

Groupe Videlot
Galeries Lafayette
Paris







> Le palmares des vins


CLASSEMENT GRAVES
e_graves.jpg
LES MEILLEURS RAPPORTS QUALITE-PRIX-TYPICITE DE L'ANNEE

Les Classements du site sont réactualisés en permanence dans l'année en fonction des dernières dégustations (derniers ou anciens millésimes, coups de cœur, déceptions...) et peuvent donc être différents de ceux du Guide "papier", qui ne peut être remis à jour avant la prochaine édition

Accédez directement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom

PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

CATEGORIE A
Priorité à la puissance
HAUT-BRION (PL) (b) (Hors Classe)
LA MISSION HAUT-BRION (PL)
MALARTIC-LAGRAVIÈRE (PL) (b)
GRANDMAISON (PL)
SMITH-HAUT-LAFITTE (PL) (b)
GRAND BOS
(HAUT-BAILLY (PL))
HAUT-LAGRANGE (PL)
OLIVIER (PL) (b)
RAHOUL
ROSE SARRON (b)
CATEGORIE B
Priorité à l'élégance
CHEVALIER (PL) (b)
BOUSCAUT (PL)
CARBONNIEUX
CHANTEGRIVE (b)
SOLITUDE (PL) (b)
BROWN (PL) (b)
LUCHEY-HALDE (PL)
DE MAUVES (b)
LA TOUR MARTILLAC (PL) (b)
TOULOUZE (Graves de Vayres)
LE TUQUET (b)



DEUXIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

CATEGORIE A
Priorité à la puissance
HAUT-CALENS
HAUT-MARAY
LAFARGUE (PL)
SAINT-AGRÈVES
ROUGEMONT
VIMONT (b)
ESPIOT*
EYRAN (PL)*
CALLAC
HAUT-PLANTADE (PL)
LA PERRUCADE
PEYREBLANQUES
CATEGORIE B
Priorité à l'élégance
BICHON-CASSIGNOLS (b)
D'ARRICAUD (b)
BLANCHERIE
BRONDELLE (b)
Clos BELLEVUE
CAILLIVET
FOUGÈRES (b)
GRAVIÈRES
SAINT-ROBERT (b)
PETIT-PUCH (Graves de Vayres)
PICHON-BELLEVUE (Graves de Vayres)
CAILLOUX DE VALGUY
(SEGUIN (PL))



TROISIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

CATEGORIE A
Priorité à la puissance
ARGUIN
BEL AIR (Grave de Vayres)*
(CAZEBONNE)
CATEGORIE B
Priorité à l'élégance
(HAUT-REYS)
COUNILH
GRAND ABORD*
SEUIL
SANSARIC

LES MEILLEURS RAPPORTS QUALITE-PRIX-TYPICITE DE L'ANNEE

Les Classements du site sont réactualisés en permanence dans l'année en fonction des dernières dégustations (derniers ou anciens millésimes, coups de cœur, déceptions...) et peuvent donc être différents de ceux du Guide "papier", qui ne peut être remis à jour avant la prochaine édition

> Nos coups de cœur de la semaine

Château TOUR-du-ROC


Toujours une très belle place dans le Classement pour cette propriété familiale depuis plusieurs générations, qui s'étend sur 12 ha de croupes graveleuses très bien exposées (pas de désherbage chimique, vendanges manuelles, vinification traditionnelle avec longue cuvaison de 3 semaines, élevage en fûts de chêne pendant 12 mois...). Beau Haut-Médoc 2010, au nez complexe à dominante de fruits frais, avec des nuances d'épices et de truffe, d'une belle structure avec beaucoup d'élégance, très équilibré, très chaleureux, de garde. Le 2008, médaille d'Argent au concours des Grands Vins à Mâcon 2010, aux tanins denses, aux senteurs de cerise noire et d'humus, est ample et structuré, très persistant, de belle évolution. "Ce 2008 est un vin tannique, précise Emmanuel Robert, fruité, avec une belle robe, de garde et le 2010 est un grand millésime, très fruité, très rond avec une grande capacité de vieillissement." Le 2007, médaille d'Argent au concours Bordeaux vins d'Aquitaine 2009, aux connotations de petits fruits à noyau et d'épices, riche, charnu et dense, avec de la matière et des tanins, un vin puissant, d'une belle harmonie. Beau 2005, intense et coloré, aux senteurs de cassis, de cannelle et de poivre, corsé, ample, avec des tanins très structurés, un vin riche en arômes, de fort belle évolution comme le 2004, au nez de petits fruits, ferme et suave, très équilibré, richement bouqueté, qui est un très joli vin, que l’on vous conseille sur un faisan au chou ou des côtes de porc aux haricots.

Philippe et Emmanuel Robert
1, rue de l'Église
33460 Arcins
Téléphone :05 56 58 90 25
Télécopie :05 56 58 94 41
Email : tourduroc@wanadoo.fr
Site personnel : www.chateautourduroc.com

Château TOUR GRAND FAURIE


La propriété appartient à la famille Feytit depuis 1949. Vendanges manuelles, élevage en barriques, 80% Merlot, 15% Cabernet franc, 5% Malbec... "L'âge du vignoble est de 48 ans, précise-t-on, dont une parcelle au secteur Grand Treuil, où nous avons encore des pieds de vignes centenaires, remplis de mousse, creux à l'intérieur, ils sont peu productifs, mais à la récolte, la qualité est toujours au sommet. En 1999, Isabelle et Franck se sont associés en Scea pour continuer à exploiter la propriété familiale. Ils ouvrent également un magasin à Saint-Émilion afin de faire connaître leur vin, ceux de la famille, et aussi ceux des environs... Enfin, en 2000, au titre de jeunes agriculteurs, ils ont acquic 1 ha 20 en Saint-Émilion, au Bournaud à Saint-Christophe des Bardes et font bâtir un chai pour le stockage de leur vin. Ils adhèrent également aux Vignerons Indépendants de France. En 2009, ils ont commencé la rénovation de la maison de "Faurie", dans le but d'améliorer l'accueil. Cela permet de déguster leur Saint-Émilion GC 2011, de belle robe grenat profond, au nez complexe où l'on retrouve les fruits cuits et l'humus, de bouche puissante et parfumée, ample et fondu. Plus dense, naturellement, le 2010 est un vin de belle matière, corsé et parfumé (cassis, sous-bois), avec des tanins mûrs mais présents, un vin qui emplit bien le palais. Le 2009, qui se goûte vraiment très bien, coloré et intense au nez comme en bouche (griotte, cannelle...), un vin charmeur avec de la matière, des tanins mûrs.

Franck et Isabelle Feytit

33330 Saint-Émilion
Téléphone :05 57 74 49 03 et 06 82 68 11 80
Email : feytit@wanadoo.fr
Site personnel : www.tourgrandfaurie.com

Château DARIUS


Une jolie réussite avec ce Saint-Émilion GC Darius 2011, d'un beau rouge profond, au nez persistant, aux connotations d'humus et de petits fruits noirs bien mûrs, tout en finesse tannique, ample et de très bonne structure. Excellent 2010, de belle attaque ronde et charnue, généreux et persistant, aux arômes prononcés de fruits rouges, un vin suave et harmonieux, très séduisant, d'un beau volume en bouche souligné par des tanins fins. Le 2009 est un vin parfumé, harmonieux, au nez subtil et intense à la fois, avec des notes épicées, aux tanins bien équilibrés, charnu et concentré. Excellent 2007, de bouche savoureuse mais puissante, au nez à dominante de fruits cuits, à ouvrir sur une cuisine légèrement épicée. Le 2006, aux notes de sous-bois et de cassis mûr, bien fondu, tout en charme, un vin riche et coloré, d'excellente évolution. Le 2005, tout en bouche, au nez complexe et délicat (cassis mûr, épices), est riche et charnu, de garde.

Michel et Odette Pommier - GFA Des Pommier

33330 Saint-Laurent-des-Combes
Téléphone :05 56 61 31 56
Télécopie :05 56 61 33 52
Email : vignoblespommier@orange.fr

CHATEAU DAVID


Cette propriété familiale est dirigée par Sabine Coutreau, héritière du savoir et de la patience de cinq générations de viticulteurs. Grâces à des efforts constants et soutenus vers la qualité, le Château David fut classé « Cru Bourgeois » en 1985. Depuis 1996, l’exploitation s’est agrandie, un nouveau chai de vinification a été construit et les bâtiments les plus anciens ont été entièrement rénovés. Cela fait longtemps que j’apprécie les vins de ce domaine, et cela se confirme avec ce Médoc 2012, aux arômes de fruits mûrs (cassis, mûre) et de réglisse, un vin étoffé, charnu en bouche, avec des nuances de fruits cuits à noyau et de cannelle, ample et franc, typé et de couleur profonde. Joli 2011, de robe sombre, c’est un vin aux tanins veloutés, de bouche dense, au bouquet complexe. Beau 2010, de belle robe pourpre, aux tanins mûrs mais tout aussi riches, dominé par le cassis et la framboise, bien charnu comme il le faut. Le 2009, de couleur pourpre intense, au nez puissant et subtil à la fois, aux notes de fruits mûrs (cassis, griotte) et de truffe, allie concentration aromatique et souplesse, et poursuit son évolution. Excellent 2008, aux tanins très élégants mais bien fermes également, bien marqué par son terroir, gras et persistant, intense en arômes comme en structure, avec ces nuances de cassis, de sous-bois et de réglisse, un vin de charpente souple et très structurée, de très bonne garde.

Sabine Coutreau
40, Grande Rue
33590 Vensac
Téléphone :05 56 09 44 62
Télécopie :05 56 09 59 09
Email : chateaudavid@vinsdusiecle.com
Site : chateaudavid


> Nos dégustations de la semaine

Château PRIEURÉ MARQUET


Effeuillage et vendanges manuels, égrappoir, table de tri, fermentation malolactique et élevage en barriques...
Excellent Bordeaux Supérieur rouge 2010, d'un grenat profond, un vin fin et équilibré, aux notes de cassis et de cerise, est de bouche bien corsée et parfumée, harmonieux comme le 2009, de couleur grenat profond, ample, fin et équilibré, aux notes de cassis et de cerise, alliant une bonne base tannique à une finesse persistante.
Frédéric Despujol

Domaine de CHEVALIER


À la tête des Premiers Grands Vins Classés, en blanc comme en rouge, ce qui n’est pas si courant, d’autant plus qu’il est indéniable que les prix sont largement justifiés pour un tel niveau de qualité. Olivier Bernard est mon ami depuis qu’il a repris Chevalier, un Domaine que j’appréciais déjà depuis un bon bout de temps. Il s’est passionné pour ce terroir, regardant, réfléchissant et agissant. Aujourd’hui, il peut être vraiment fier de cette belle entité, où -ce n’est pas si courant- le rouge est aussi grand que le blanc ! En attendant les 2010 et 2009, splendides, la trilogie 2008, 2007 et 2006 est exceptionnelle.

“Notre philosophie s’affine avec le temps, précise Olivier Bernard. Domaine de Chevalier est en recherche perpétuel, toujours sur le chemin de la perfection. Nous sommes en train de retrouver des valeurs que l’on avait peut-être perdues. Nous vivons plus proche de la nature pour anticiper, travailler, soigner, accompagner le millésime. Le Domaine de Chevalier, c’est 40 ha de vieilles vignes qui participent au Grand Vin (35 de rouges et 5 de blancs). Nous avons planté une douzaine d’hectares qui entreront dans le grand vin dans 20 ans, nous œuvrons toujours pour l’avenir. Depuis 27 ans que je m’occupe du Domaine de Chevalier, j’ai procédé étape par étape, le vignoble a été replanté et, aujourd’hui, nous sommes arrivés à une maturité certaine qui s’exprime réellement dans nos Vins. Depuis le début des années 2000, le vignoble est en train de restituer ce qu’on lui a donné et les derniers millésimes sont d’un niveau qualitatif rarement atteint ici.

C’est vers une voie axée profondément sur la nature que j’ai décidé de me diriger les dix prochaines années, en privilégiant la diversité. On commence d’ailleurs déjà à le remarquer dans nos Vins, avec cette expression aromatique bien différente que celle que l’on connaît habituellement. Le cépage s’efface, est en retrait par rapport à la terre qui s’exprime. Le terroir, c’est bien sûr ce qui a fait la notoriété de Chevalier mais nous devons sublimer la terre. Le mot terroir est presque devenu un mot galvaudé aujourd’hui, il faut plutôt parler de la plante qui va puiser sur plusieurs mètres en profondeur des richesses incroyables et apporter une expression absolument unique.

Un grand vin, c’est la somme de tout cela : si l’on a bien respecté la terre, si l’on a fait des choix naturels, à commencer par le respect total du fruit, on le retrouve dans la bouteille. On pourrait comparer le terroir à un orchestre avec des centaines de musiciens : si on sait bien le mener, il donne des résultats époustouflants, à savoir une grande diversité et de la complexité dans les Vins. Si cette diversité de terres est bien respectée, elle va sublimer les différences. Je combats l’uniformité, souvent apportée par l’homme, tandis que la diversité est l’expression par la terre. L’observation est l’une des clés de la révélation de la terre. Mon éthique personnelle, c’est que l’homme s’efface pour que la terre puisse exprimer cette diversité. Il faut être très impliqué pour vraiment ressentir la nature et lui donner le “premier rôle”. J’insuffle cette façon d’être à l’écoute de la nature, des vignes, et mon équipe est très concernée, le moindre détail compte, nous travaillons avec beaucoup de bon sens. Je suis très vigilant, le passé nous apporte le recul nécessaire mais nous y ajoutons les connaissances nouvelles. Nous avons donc un outil de travail exceptionnel avec une table à tri optique, ce qui nous permet de travailler en “haute définition”.

En 2012, poursuit-il, nous avons été très vigilant, mais nous n’avons pas eu trop de problèmes, car nous avons été avantagé par notre terroir. Le millésime 2012 est en barriques, très prometteur, il a du charme, un bel équilibre, sûrement un grand millésime, dans la lignée du 2010. En 2011, le printemps a été extrêmement sec, heureusement, l’été n’a pas été trop chaud, les raisins étaient petits et les vignes ont souffert de la sécheresse. Les blancs 2011 sont très savoureux, c’est un grand millésime, dans la lignée des 2010 et 2009. Pour le Domaine de Chevalier rouge 2011, on est plus dans l’élégance, la finesse, il me fait penser à un super 2007, un vin plaisir, sur le fruit, pas trop structuré ni trop concentré, plus accessible rapidement, qui permettra d’attendre les 2009 et 2010.
Notre petite exploitation Château Lespault Martillac, reprise en 2009 et qui se situe à côté de La Solitude, confirme bien son terroir d’exception. Les Vins sont délicieux dans les trois millésimes 2009, 2010, et 2011, en blanc comme en rouge. Nous avons une forte proportion de Merlot (2/3), ce qui apporte cette touche veloutée, le vin est souple, charmeur, très complémentaire de Domaine de Chevalier. Au Domaine de la Solitude, nous avons ouvert, dans les très beaux corps de bâtiments en pierre apparente, une table d’hôtes “Le déjeuner du maître de chais”, tous les vendredis midi (Tél. 05 56 72 74 74). Je me passionne aussi pour le Clos des Lunes, notre vignoble de 30 ha à Sauternes, un joli plateau bien drainé, bien exposé, le vignoble est planté essentiellement de Sémillon. Nos Vins blancs secs seront composés de 75% de Sémillon, le reste en Sauvignon.

A Chevalier, nous avons un nouveau cuvier en forme “tulipe”, de petites cuves de 80 hl un peu plus refermées en haut (d’où son nom) qui nous permettent des vinifications très pointues, c’est un petit cuvier “bijou”, à l’image du travail que je réalise au Domaine de Chevalier. Nous avons fait des tris optiques, en plus des 16 personnes au tri manuel, pour être encore plus précis. Depuis 3 ans nous avons un érafloir extraordinaire, un robot avec des “doigts” pour érafler les raisins. Nous continuons par petite touche à progresser, dans le détail, la précision associée à beaucoup de travail, car, finalement , c’est ce qui fait aussi la différence. Plus j’avance dans ma vie de viticulteur et plus je crois en la précision de notre travail, à toutes les étapes, c’est l’élément fondamental qui révèle les grands terroirs.
Je crois que, mieux que tous les artifices rajoutés, il faut croire et respecter notre terroir, une réflexion en profondeur. Au Domaine de Chevalier, nous sommes pour la continuité dans le raisonnement et dans l’approfondissement de notre travail.

Le millésime 2013 est dans la lignée des 2011 et 2012, avec des similitudes dans l’expression de son caractère. C’est un millésime compliqué qui, heureusement, a été sauvé par un été très ensoleillé, un des étés les plus chauds depuis 50 ans ! Le printemps avait été frais, long et humide, ce qui eu pour effet de retarder la floraison qui a eu lieu fin juin avec 15 jours de retard.
C’est une année qui coûte cher à l’entreprise car nous avons fait de petits rendements et il a fallu un personnel substantiel pour effectuer les nombreux travaux d’effeuillage, surveiller et apporter des soins constants pour préserver au maximum la qualité des raisins. Pour attendre le degré de maturité qui nous satisfaisait, nous allions devoir vendanger tard et pour cela les raisins devaient être bien exposés, ventilés, protégés, donc ce 2013 a été un millésime exigeant en personnel.
Septembre et octobre nous ont permis de récolter de jolis raisins. Nous avons fait des vendanges tardives “à la carte”. Nous avons pris un maximum de risque pour attendre la maturité et ensuite nous avons récolté très vite pour que la qualité reste intacte. Dans un millésime comme le 2013, l’homme devait être à l’écoute de ses vignes au plus près, aux commandes et prendre des décisions régulièrement, cela va avoir une résonance forte sur le vin; dans un millésime facile, l’homme intervient peu, c’est la nature qui fait tout.”

Un très grand Pessac-Léognan rouge 2011, de couleur intense, racé, aux tanins riches, aux connotations de cassis, de mûre et de poivre, tout en élégance et velouté, d'excellente garde. Splendide 2010, à la fois intense, puissant et très velouté, ample et riche au nez comme en bouche, aux arômes envoûtants de mûre fraîche et de champignons, de lente évolution. “Le 2010 est supérieur à 2009, poursuit Olivier Bernard, il présente plus de puissance et une garantie de longévité. Le vin développe des notes d’agrumes de pamplemousse, de citron vert, beaucoup de fraîcheur et d’élégance, un vin plus en tension, très typé. Il faudra le décanter, l’aérer pour lui donner du volume, savoir attendre pour l’apprécier pleinement, alors que le 2009 sera charmant assez vite.” Superbe 2009, volumineux, d’une belle matière en bouche, aux notes de cuir et de cassis, qui allie distinction et richesse, un grand vin très savoureux, puissant, gourmand, encore fermé, naturellement. “Domaine de Chevalier 2009 est plutôt féminin, me dit Olivier Bernard, souple, facile d’accès, plus charmeur cela se constate avec les rouges comme avec les blancs. Domaine de Chevalier 2010 est plutôt masculin avec des tanins plus puissants que 2009, de l’acidité, une belle fraîcheur. Le 2009 est un millésime plus solaire comme 2000 ou 2005, alors que 2010 est plus classique. Je suis très heureux de cette vraie réussite à Chevalier : ce 2010 est un vin d’un beau classicisme sans tomber dans l’austérité. Il faut rappeler qu’en 2010, nous avons profité d’une arrière saison très chaude, ce qui permis une parfaite maturité des raisins. Nous avons vendangé jusqu’au 28 octobre ! En plus, la maturité a été très longue et c’est sans doute le secret de la réussite de ce millésime à Bordeaux. La fleur a été précoce, le cycle s’est déroulé à son rythme jusqu’à ce très bel été indien. Cela donne un Domaine de Chevalier rouge 2010 exceptionnel avec des tanins d’une rare élégance. On retrouve des arômes typiques de Chevalier, des notes balsamiques, de sous-bois, un fruité intense (cassis, groseille), une grande fraîcheur, une très grande élégance, un vin très puissant aux indices tanniques étonnants. Le 2010 est un millésime de très grande garde, le 2009 sera très agréable à déguster avant.”

Exceptionnel 2008, de couleur pourpre profond, qui développe un nez intense et complexe dominé par les fruits rouges cuits, un beau vin de belle matière, très équilibré, avec des tanins riches et savoureux à la fois, encore fermé, naturellement, de garde. Le 2007, de très belle robe, développe au nez des senteurs délicates de petits fruits rouges mûrs et d’humus, est de bouche charnue, un vin délicat et généreux, bien épicé. Le 2006 est dans la lignée, possédant sa propre spécificité, bien sûr, très élégant, soyeux, d’une diversité et complexité d’arômes intenses, dominées par la griotte et la framboise mûre, un vin où le terroir s’exprime parfaitement aussi avec cette pointe balsamique très réussie, d’une belle longueur en finale. Exceptionnel 2005, séducteur, puissant, ample, avec des tanins riches et veloutés à la fois, aux connotations de mûre et de cannelle au nez, charnu comme on les aime, avec beaucoup de structure, tout en bouche, marqué par les fruits compotés légèrement épicés (griotte, cassis...) et de réglisse, d’évolution lente.

Superbe Pessac-Léognan blanc 2011, avec cette touche d'acidité alliée à une rondeur agréable, où s'entremêlent des notes d'amande et de fougère, ample et persistant, riche au nez comme en bouche. Le 2010, aux senteurs de lis et d’agrumes mûrs, vraiment charmeur, de bouche ample et finement parfumée, un vin complexe, très prometteur. Le 2009 mêle finesse et structure, une belle rondeur et un bouquet aux connotations de narcisse et de pamplemousse, d’une richesse aromatique et persistance, de bouche riche, longue, ample. Le 2008 est très racé, marqué par le Sauvignon et son terroir qui lui transmet des notes minérales, tout en finesse aromatique, associant nervosité et gras, au nez envoûtant et persistant, dominé par des notes de petites fleurs blanches et de poire. Le 2007 est formidable, vraiment exceptionnel avec une attaque puissante, le Sauvignon (85%) explose en bouche, le vin est très volumineux, complexe, ample et soutenu par une fraîcheur exceptionnelle, avec une longueur très puissante, certainement l’un des plus beaux Vins blancs de toute la région. Le 2006, une très belle réussite, est riche et distingué, aux nuances de pamplemousse et d’amande grillée, alliant finesse et persistance, un vin gras et nerveux à la fois, dense et complexe au nez comme en bouche, d’une grande ampleur, suave.
Olivier Bernard est particulièrement enthousiaste avec la création de son Clos des Lunes, un vignoble d’une trentaine d’hectares à Sauternes, où il se fait plaisir en “créant” un Bordeaux blanc sec, décliné en trois versions.
“Nous avons acheté ce vignoble, me raconte-t-il, entouré de Château Guiraud et Yquem. Le terroir est particulièrement intéressant, un joli plateau bien drainé, bien exposé, le vignoble est planté essentiellement de Sémillon. Nos Vins blancs secs seront composés de 75% de Sémillon, le reste en Sauvignon.
Nous avons donc élaboré nos trois cuvées : Clos des Lunes Lune d’Or (cuvée d’exception avec nombre limité de bouteilles), Clos des Lunes Lune d’Argent (la Grande Cuvée) vendue 14 € environ aux particuliers, Clos des Lunes Lune Blanche, élaborée en cuves, vendue 10 € environ sur les circuits de distribution.
Lune d’Or et d’Argent sont élevées en barriques. Ces Vins blancs secs sont vinifiés avec notre savoir-faire et sur ce grand terroir de Sauternes on obtient de très jolis Vins. Ces cuvées à base de Sémillon sont très aromatiques, savoureuses avec une certaine douceur, du gras, des notes beurrées, miellées et de fruits exotiques, de pêche blanche, un très joli vin blanc, très gourmand.
Clos des Lunes est un vrai challenge, mais nous croyons beaucoup en ce vin, il est présenté dans une très belle bouteille, très originale.”

Olivier Bernard

Château HAUT-MARBUZET


À la tête des Deuxièmes Grands Vins Classés.  Je me souviens de dégustations mémorables avec Henri Duboscq, qui montraient que son vin, tout aussi séduisant qu’il sait l’être dans sa jeunesse, avec une personnalité qui lui est propre, marquée par la «patte» du vinificateur, est aussi un grand vin qui se développe dans le temps, comme tout vrai Saint-Estèphe de haute tenue qui se respecte.
Un vignoble de 66 ha, complanté à 50% de Cabernet-Sauvignon, 40% de Merlot, 5% de Cabernet franc et 5% de Petit Verdot. L’âge moyen des vignes est de 30 ans. Les vendanges sont manuelles avec recherche de surmaturité. Les Vins sont élevés en barriques neuves pour chaque millésime.
Comment ne pas apprécier ce Saint-Estèphe 2011, de bouche puissante, un grand vin, vraiment charmeur, très parfumé (griotte, humus...), mêlant exubérance et bouche et finesse tannique avec une très jolie finale grillée. Superbe 2010, aux nuances épicées, un vin dense, tout en harmonie, riche au nez, avec ces notes de mûre et d’humus, et des nuances de cuir et de pruneau en bouche, aux tanins fermes, de belle évolution comme le 2009, de couleur intense, un grand vin racé, aux tanins riches, aux connotations de cassis, de mûre et de poivre, tout en élégance et velouté. Le 2008, aux tanins mûrs mais tout aussi présents, dominé par le cuir, le cassis et la framboise, est charnu comme il le faut, d’excellente bouche avec des nuances de cerise noire et cette touche de fumé caractéristique, d’une grande harmonie en bouche, de garde (26 e).
Henri Duboscq et sa sœur Anne-Marie se sont associés à Philippe Jorand pour lancer un vignoble de 13 ha situé à Gaillan. On y goûte ce Médoc Château Layauga-Duboscq cuvée Renaissance 2009, issu de vieilles vignes de 40 à 50 ans à parts égales de Cabernets-Sauvignon et de Merlot et 10% de Petit Verdot, alliant une structure tannique à une rondeur en bouche persistante, au nez concentré (violette et cassis), de belle matière, dense en finale. Le 2008, très représentatif des belles réussites de l’appellation dans ce millésime, à la fois charnu et distingué, est d’une jolie couleur rubis prononcé, avec des notes de fruits mûrs (cassis et framboise) et de réglisse, parfait sur un civet (14,50 €). Le 2007, au nez intense de fruits rouges mûrs et d’humus, riche en couleur comme en matière, ample et corsé en bouche. Formidable rapport qualité-prix-plaisir.

H. Duboscq & Fils

33180 Saint-Estèphe
Tél. : 05 56 59 30 54
Fax : 05 56 59 70 87
Email : infos@haut-marbuzet.net

Voir son classement dans le Guide des Vins
Accorder ce vin avec le plat idéal dans IdéeVins




> Les précédentes éditions

Edition du 31/03/2015
Edition du 24/03/2015
Edition du 17/03/2015
Edition du 10/03/2015
Edition du 03/03/2015
Edition du 24/02/2015
Edition du 20/02/2015

 



Château ORISSE du CASSE


Château de VALOIS


Château CADET-BON


Château GUILLEMIN LA GAFFELIÈRE


Domaine de BAVOLIER


Château La CROIX DAVIDS


Château La ROSE- POURRET


Château La PEYRE


Château DESMIRAIL


Château LAGRANGE Les TOURS


Château PENIN


Domaine de VIAUD


Château LAFON


Domaine CHALET de GERMIGNAN


Château de la GRENIERE


Château BÉCHEREAU


Château HENNEBELLE


Château FONTBONNE



CHATEAU REDORTIER


DOMAINE DE LA CASA BLANCA


CHATEAU FABAS


CHAMPAGNE PERSEVAL-FARGE


CHATEAU LE SOULEY-SAINTE-CROIX


CHATEAU MACQUIN


CHATEAU LAROQUE


HENRY NATTER


DOMAINE DE BELLEVUE


LA BASTIDE BLANCHE


DOMAINE CRET DES GARANCHES


DOMAINE DE LA VALERIANE



 

 

© SARL MALTA. Reproduction interdite - Mentions légales