Bordeaux Attitude

Edition du 09/08/2016
 

Château La Tour du Pin Figeac

Sommet

Château LA TOUR DU PIN FIGEAC

La famille Giraud élève ces deux grands vins racés, typés, où l’élégance prédomine. Une histoire de passion et de talent.


"Nos 18 hectares de vignes ont une moyenne d’âge de 30 à 40 ans, explique André Giraud. L’encépagement est de 80% Merlot et 20% de Cabernet franc sur les deux propriétés. Je m’apprête à planter 1 hectare de Cabernet-Sauvignon. Nos deux propriétés, Château Le Caillou à Pomerol et Château La Tour du Pin Figeac à Saint–Emilion, se touchent presque. Ce que je recherche surtout dans mes vins, c’est l’équilibre entre le fruit, l’expression parfaite du Merlot et un léger boisé. L’élevage en barriques dure un an, dont 1/3 de fûts neufs, 1/3 de barriques d’un vin et le dernier tiers de 2 vins, ainsi, le boisé n’est pas trop prédominant. Nos vins se caractérisent par la rondeur, le fruité, et la souplesse. J’aime les vins en finesse, très soyeux, bien équilibrés entre barrique et fruit. Je n’aime pas les vins trop tanniques. Nous sommes une exploitation familiale depuis plus d’un siècle. Mon épouse Sylvie m’assiste pour l’administratif et la commercialisation. Celle-ci s’effectue par un importateur en Belgique qui nous prend 1/3 de la récolte, sur la place de Bordeaux, par le biais de représentants à Paris, en Alsace… et par nous-même, par la vente directe à la propriété. Mon fils Stéphane nous a rejoints pour travailler sur la propriété il y a une dizaine d’années ; il s’occupe des chais et de la vigne. Mon second fils, Laurent, cuisinier de formation, est très attiré par l’œnotourisme. Nous pensons ainsi développer un type de restauration à base de grillades sur les sarments et ainsi profiter de ce passage pour faire visiter la propriété. Cet accueil se ferait plus volontiers à La Tour du Pin Figeac, idéalement situé sur la route allant de Saint-Emilion à Pomerol. Etant voisins de Cheval Blanc, nous sommes donc à un emplacement particulièrement stratégique.” Château Le Caillou Pomerol - Le 2013 est particulièrement séducteur, au nez où se devinent les fruits mûrs, l’humus et les épices (cannelle, poivre), tout en bouche, tout en nuances, coloré, avec cette finale charnue et charmeuse, dominée par les fruits à noyau et une nuance poivrée.  - Le 2012, charnu comme il se doit, de robe rouge teintée cerise noire, de bouche très équilibrée, très élégante, aux arômes de framboise, de pivoine et de truffe, tout en nuances, est un vin opulent, qui associe charpente et distinction, et poursuit son évolution. Château La Tour du Pin Figeac Grand Cru Classé Saint-Emilion - Le 2013, parfumé, ample, séveux et persistant, avec ces notes de fraise et de griotte, riche en couleur, allie finesse et structure, aux tanins soyeux, de bouche franche, où se retrouvent des connotations de framboise mûre et de sous-bois.  - Le 2012 est riche en arômes, d’une belle structure avec beaucoup d’élégance, aux notes de fruits, de cannelle et d’humus, très équilibré au nez comme en bouche, très typé. 

   

Château La Tour du Pin Figeac

Anrdé et Sylvie Giraud - Sarl André Giraud
41, rue de Catusseau
33330 Saint-Émilion
Téléphone : 05 57 51 06 10

Email : contact@vins-giraud-belivier.com





> Le palmares des vins


CLASSEMENT POMEROL
e_pomerol.jpg
LES MEILLEURS RAPPORTS QUALITE-PRIX-TYPICITE DE L'ANNEE

Les Classements du site sont réactualisés en permanence dans l'année en fonction des dernières dégustations (derniers ou anciens millésimes, coups de cœur, déceptions...) et peuvent donc être différents de ceux du Guide "papier", qui ne peut être remis à jour avant la prochaine édition

Accédez directement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom

PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

CATEGORIE A
Priorité à la puissance
PETRUS (Hors Classe)
LA CROIX
LA FLEUR PETRUS
TROTANOY
BELLEGRAVE
LE CAILLOU
LA CROIX-TOULIFAUT
CLOS RENÉ
CATEGORIE B
Priorité à l'élégance
CERTAN DE MAY DE CERTAN
MAZEYRES
BEAUREGARD



DEUXIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

CATEGORIE A
Priorité à la puissance
BELLES-GRAVES (LP)
BOURSEAU (LP)
CANON-CHAIGNEAU (LP)
PETITE CROIX
MOINES (LP)
VOSELLE (LP)
CATEGORIE B
Priorité à l'élégance
LA GANNE*
FERRAND
LAFLEUR DU ROY
CLOS DU PÈLERIN
VIAUD (LP)
PLINCE
ROQUEBRUNE (LP)
VALOIS
ARNAUDS (LP)



TROISIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

CATEGORIE A
Priorité à la puissance
CHEVROL-BEL AIR (LP)
SIAURAC (LP)*
(TAILLEFER*)
CATEGORIE B
Priorité à l'élégance
BOIS DE LABORDE (LP)
ROCHES FERRAND (LP)
DE SALES

IMPORTANT : pour mieux comprendre les Classements

> Nos coups de cœur de la semaine

Château de ROQUEBRUNE


Une propriété familiale depuis plus de 5 générations. L’encépagement se compose de 65% de Merlot, 15% de Cabernet-Sauvignon et de 20% de Cabernet franc, vendanges manuelles. Le travail régulier de la terre, dans le respect de l'environnement, est privilégié, excluant tout désherbant chimique et tout traitement chimique systémique. C'est l'observation permanente du vignoble qui détermine les interventions. La faune présente dans le vignoble atteste de l'équilibre naturel obtenu. Sur le terrain, donc, pas de désherbant chimique, l'herbe ne pousse pas parce que son vigneron travaille la terre. Il la retourne plusieurs fois par an, avec des charrues appropriées. “D'une étendue de 11,2 ha, précise Florent Guinjard, le vignoble est regroupé autour du chai. Il est situé sur le plateau sablo-limoneux et caillouteux se trouvant au nord-est de Libourne. Nous travaillons aujourd'hui 10.5 ha, avons augmenté la capacité de notre cuverie pour pouvoir vinifier tous les raisins que nous produisons. En 2009, nous nous sommes équipés d'une thermo-régulation pour mieux maitriser la température de nos fermentations. En 2010, pour améliorer notre qualité et être respectueux de notre récolte, nous avons acheté un nouveau pressoir. En 2012, dans une démarche écologique, nous nous équipions d'une aire de lavage, et de cuves de stockage des effluents. La même année nous remettions en état 1 ha de vignes, en l'arrachant et la replantant. D'ici un ou deux ans nous agrandirons notre chai pour pouvoir stocker toute notre production en bouteilles. En 2014, nous avons remis en état 1 ha de vignes, que nous replantons avec notre propre Merlot sélectionné. Ce millésime 2014, poursuit Florent Guinjard, nous a apporté qualité et quantité : 45 hl à l'hectare, nous avons fini les premiers soutirages et ce millésime  donnera toute satisfaction, dans la lignée des 2012, que nous avions particulièrement réussis.” Vous apprécierez donc ce Lalande-de-Pomerol cuvée Reine 2012, de belle robe rubis soutenu, un vin très harmonieux, au nez de framboise et de violette et une pointe d’épices, charnu en bouche. Le 2011, ample et riche au nez comme en bouche, est d’un bel équilibre, gras, aux tanins fondus, où se marient la griotte et l’humus, un très joli vin, dense, parfait sur un filet d’agneau. Superbe 2010, aux notes de fruits rouges mûrs (cassis) et d'épices douces (cannelle), bien charnu, d'une grande intensité, aux tanins savoureux et puissants à la fois, d'excellente évolution. Dans la lignée, le 2009, typé, de couleur soutenue, équilibré, parfumé, aux tanins fermes, au nez complexe de cassis et d’épices, associe rondeur et structure.

Florent Guinjard
Les Galvesses
33500 Lalande-de-Pomerol
Téléphone :05 57 51 44 54
Télécopie :09 79 94 86 30
Email : chateauderoquebrune@lalande-pomerol.com
Site personnel : www.chateauderoquebrune.com

Château HAUT-SAINT-CLAIR


Au sommet. Ces propriétaires sympathiques couvent leur petit vignoble de 6 ha planté sur croupes et plateau de structure argilo-calcaire. L’encépagement est marqué par de vieux Cabernets francs (Bouchets) de plus de 50 ans, 25%, et les Merlots noirs dont les âges s’étalent de 30 à 60 ans. La situation de ce vignoble accidenté donne des vins riches, puissants et aromatiques. La technique est apportée avec précision : effeuillage ponctuel, raisins triés avant et après égrappage, sélection des jus, mis en cuve sans foulage. La fermentation et la macération sont étalées sur un mois, la régulation des températures et les dégustations sont les outils utilisés pour l’obtention des cuvées. Après fermentation malolactique, les vins sont décantés et mis en barriques. Le tiers des fûts est renouvelé chaque année. L’élevage en bois s’échelonne sur 10-12 mois selon les millésimes. Les assemblages définitifs s’effectuent en cuve Inox avant la mise en bouteilles. “Je fais très attention à la sélection de mes barriques, dit Yannick Le Menn, car je pense que l’élevage est tout un art. Je déguste chacune séparément, ainsi je sais quel est le lot qui s’y épanouira le mieux. Je travaille avec trois tonneliers différents, les chênes viennent du centre de la France, le bois provenant de forêts domaniales est de bonne qualité, le travail de coupe et de repeuplement y est bien fait. Je préfère des barriques à chauffe moyenne, cela permet de ne pas dénaturer le vin mais au contraire de lui apporter une touche de complexité. On a pris du plaisir à travailler ce 2014, poursuit Yannick le Menn, septembre et octobre ont été extraordinaires, avec des températures très chaudes, il y a même des raisins qui avaient des coups de soleil ! Et du coup, malgré certaines craintes, on s’est finalement retrouvé avec un potentiel très intéressant. Nous avons obtenu une récolte très homogène, des raisins mûrs. J’ai aussi effectué des saignées pour obtenir encore plus de concentration, des macérations à chaud car j’ai l’intention de faire des cuvées spéciales. Un vin très travaillé sur le fruit, cela permet d’enrichir notre gamme en proposant une autre cuvée, un vin exceptionnel par notre travail sur le raisin accommodé d’un élevage en bois approprié. Nous avons donc élaboré cette cuvée avec notre fils aîné Nicolas qui est œnologue et qui travaille pour le groupe LVMH. Le 2014 méritait un tel traitement, c’est un vin très prometteur, sur le fruit, très charnu. Nous avons mis nos vins dans des fûts très peu chauffés afin qu’ils prennent plus de sucrosité que de notes toastées. Nos deux fils travaillent dans le milieu du vin, l’un a terminé ses études d’œnologie et travaille sur une thèse en Champagne chez Veuve Clicquot, et le second est à l’Inseec Bordeaux après un BTS production viticole. C’est très encourageant et stimulant de travailler avec des jeunes. Grâce à eux, nous travaillons de façon plus pointue, plus exacte dans le dosage d’azote, par exemple.” Vous aimerez comme nous ce Puisseguin-Saint-Émilion 2012, charnu, très savoureux, aux notes de groseille et d’humus caractéristiques, qui mêle une finesse tannique à une rondeur en bouche persistante, d’une finale avec ces notes de fumé et de fraise des bois surmûrie. Le 2012, précise Yannick Le Menn, c’est “le miraculé”: il fallait être bon vigneron, et heureusement que la fin de l’été et l’automne ont été très beaux. Les vins sont riches, concentrés, nous avons fait des macérations à chaud pour obtenir de beaux tanins qui se fondent bien actuellement. Le vin évolue lentement, on revient au rythme traditionnel bordelais, ce qui est très prometteur. Le 2011 développe des notes épicées, au nez complexe où dominent les petits fruits mûrs (cassis, groseille), riche et souple à la fois, bien représentatif de ce très joli millésime. Remarquable 2010, de belle couleur, au nez de petits fruits rouges caractéristiques (groseille, fraise), d’un bel équilibre, ample et riche, un vin charnu comme on les aime, de garde. Dans la lignée, le 2009, médaille d'Argent au Concours à Lyon, l’une des plus belles bouteilles de l’appellation dans ce millésime, un vin typé, parfumé (griotte), avec ses notes fumées et réglissées, des tanins mûrs et suaves, tout en charme. “Ce 2009 est un millésime médiatique, nous dit Yannick Le Menn, qui va faire beaucoup d'ombre aux années autour de lui ! Harmonieux, très équilibré, avec des arômes de fruits rouges, d'épices, gras, persistant en bouche comme le 2005 à son âge. Délicatement boisé, il demande pour le moment une gastronomie structurée.” Le 2008, de robe grenat, riche, au nez intense, est un vin complexe, d’une belle finale où dominent la cerise noire mûre et les sous-bois, un vin de bouche flatteuse et riche à la fois. Le 2007 est très réussi, un vin équilibré et souple, avec des tanins fondus, très agréable avec ce nez de violette et de petits fruits rouges mûrs, qui associe distinction et richesse, ample et gras, et se goûte très bien. Structure et rondeur, caractérisent cet excellent 2006, tout en bouche, fin et gras, bien charnu, un vin très parfumé (violette, cerise noire) qui poursuit sa belle évolution. Beau 2005, où s’entremêlent harmonieusement les épices et le cassis, un vin où la souplesse prédomine, avec ces notes très caractéristiques de cuir et de fruits légèrement confits en finale, aux tanins riches, charpenté, qui poursuit sa belle évolution. Le 2004 est très classique, coloré et corsé, aux tanins fermes et soyeux à la fois, d’une jolie concentration en bouche, aux notes de groseille, d’humus et d’épices. Goûtez leur excellent second vin, la cuvée Moulin Saint-Clair, bien équilibré, très harmonieux, au bouquet concentré, d’une belle finale au palais.

Yannick et Andrea Le Menn

33570 Puisseguin
Téléphone :05 57 74 66 82
Télécopie :05 57 74 51 50
Email : chateau.haut.saint.clair@orange.fr
Site : www.vinsdusiecle.com/chateauhautsaintclair
Site personnel : www.chateauhautsaintclair.fr

Château Les GRAVES


Propriété familiale depuis 4 générations, où le fils, Julien, qui travaillait avec son père depuis huit ans, est désormais gérant. Un vignoble de 20 ha de vignes en culture traditionnelle, avec un souci de modernité. Beaucoup de soins sont apportés à la préparation des vignes (effeuillage et éclaircissage, vendanges manuelles pour les raisins blancs et les rouges des meilleurs coteaux...). Excellent Blaye Côtes de Bordeaux rouge Réserve 2012, terroir argilo-graveleux, Merlot 60%, Cabernet-Sauvignon 40%, élevage en barriques, avec ces notes intenses de fruits surmûris, de très bonne bouche, gras, savoureux et corsé, ferme et épicé, avec des tanins bien présents. Le 2011, de couleur soutenue aux reflets noirs, aux puissants arômes de fruits rouges (mûre, fraise des bois...), d’épices, aux tanins bien enrobés mais très équilibrés.  Le Tradition est très agréable, marqué par son Merlot prédominant, de couleur profonde, un joli vin qui sent bon les petits fruits rouges mûrs. Goûtez aussi le Clairet, de bouche fondue, un vin régulièrement charmeur, avec un nez complexe où la mûre s’associe à la framboise, et ce très joli Blaye Côtes de Bordeaux blanc 2014, élevage en barriques, de jolie robe dorée, très fin, au nez de fruits secs, de bouche souple et vive à la fois, tout en nuances.

Jean-Pierre et Julien Pauvif

33920 Saint-Vivien-de-Blaye
Téléphone :05 57 42 47 37
Télécopie :05 57 42 55 89
Email : info@cht-les-graves.com
Site personnel : www.chateaulesgraves.com

DOMAINE DE LAUBERTRIE


Propriété familiale depuis le XVI ème siècle. L'Auberterie est une formation du haut moyen âge ; la famille Pontallier y apparaît dans les textes depuis la fin du XVI ème siècle. Ancien fief de la Baronnie de la Rivière au Duché de Fronsac, elle rejoint le Cubzagais à partir de la révolution française. Les bâtiments d'exploitation remontent au XVIII et XIX ème siècle, la maison d'habitation a été surélevée et terminée en 1863. Marie Christine Pontallier est secondée par ses enfants, Arnaud et Benoit, qui s'impliquent de plus en plus. Le Domaine de Laubertrie compte 15 hectares de vignes, situés sur un plateau argilo-calcaire. La culture y est traditionnelle, les vins sont élaborés dans nos chais, de façon artisanale, en essayant de respecter les caractères du terroir et de chaque millésime. Le travail du sol privilégie les procédés mécaniques et l'enherbement naturel. Les vendanges se font manuellement. Les vins produits sont des Bordeaux rouge, Bordeaux blanc et Bordeaux rosé et également du Crémant de Bordeaux. Les derniers millésimes sont caractérisés par une climatologie exceptionnelle. Les vins sont puissants, corsés, très marqués par le fruit. Toujours au sommet de son appellation avec ce Bordeaux rouge 2010, très équilibré, au nez de cerise confite et d’humus, de charpente très élégante, tout en nuances aromatiques, de robe soutenue, d’excellente garde. Le 2009, aux senteurs de violette et d’humus, de bouche charnue, un vin coloré et dense, associe structure et rondeur, aux tanins riches, de couleur grenat. Le Bordeaux blanc est de robe jaune pâle, floral, harmonieux, un vin qui sent bon la pomme et l’aubépine, de très bonne bouche. Joli Crémant de Bordeaux, à la mousse ample et florale. Parfait pour une halte dans le vignoble, deux gîtes sont disponibles sur place.

SCEA Pontallier et Fils
50, route de Laubertrie
33240 Salignac
Téléphone :05 57 43 24 73
Télécopie :05 57 43 17 24
Email : domainedelaubertrie@vinsdusiecle.com
Site : domainedelaubertrie
Site personnel : www.chateau-laubertrie.com


> Nos dégustations de la semaine

Château LA PERRUCADE


Propriété de famille depuis le 15 mars 1793, sa situation géographique et la qualité de son terroir de Graves permettent de produire un vin de qualité. Avec 5 ha de vignes, la bâtisse du XVIIIe siècle est entourée d’un parc de 6 ha en majeure partie composé de cyclamens, d’arbousier et de chênes centenaires. Depuis 1999, la propriété est en culture raisonnée sans utilisation de desherbants le travail du sol suit les règles anciennes ainsi que l’utilisation d’amendements naturels. 
Coup de cœur pour ce Graves rouge cuvée Prestige 2009, 60% Cabernet et 40% Merlot, élevé 12 mois en fûts de chêne, puis 12 mois en cuves, charnu, où domine la fraise des bois mûre, très réussi, velouté, très parfumé au palais, de couleur profonde. Beau 2008, puissant, aux senteurs de groseille, corsé, aux tanins élégants mais fermes également, de bouche présente, épicée et charnue. Le Graves rouge Tradition 2010 (60% Merlot et 40% de Cabernet-Sauvignon 3 mois en fûts de chêne, et 12 mois en cuves), est ample, soyeux, très classique de ce millésime, ferme, très équilibré, un vin tout en bouche.
Excellent Graves blanc sec 2011, composé de 50% de Sauvignon et 50% de Sémillon, un joli vin floral et classique, aux saveurs de fleurs blanches, d'agrumes et de pêche, que l’on peut ouvrir sur une raie au beurre rouge. Le Graves Supérieures blanc moelleux Gravissimes 2012, Sémillon, élevage et maîtrise des arômes par le froid, fermentation en barriques, arrêt de fermentation à froid, issu de très vieilles vignes (1900) à très petits rendements, est suave, de bouche puissante (agrumes confiturés), avec ses nuances de citron mûr, parfait sur une tarte aux poires.

Yves et Mireille Guitet - Scea Domaine de Beaucaillou

Domaine de GRANDMAISON


Un domaine de 19 ha issu d’un terroir exceptionnel de graves siliceuses et d’argiles graveleuses parsemées de moellons calcaires (65% Sauvignon, 15% Sauvignon gris et 20% Sémillon pour les vins blancs; 60% Merlot, 30% Cabernet-Sauvignon et 10% Cabernet franc pour les vins rouges). Vendanges manuelles, élevage du blanc 30% en barriques neuves pendant 6 mois sur lies fines et 70% en cuves sur lies également; le rouge : vin de goutte 80% de la récolte en barriques pendant 12 mois et vin de presse 20%. Le vin produit sur le domaine se caractérise par une expression minérale autant en rouge qu'en blanc reflétant le type de sol argilo-calcaire. La vigne est présente depuis longtemps au Domaine de Grandmaison : dès le XVIIIe siècle, Monsieur de Belleyme, Ingénieur cartographe du Roi Louis XV, mentionne notre crû alors appelé Barreyre. Au fur et à mesure des époques, la production de vin s’est parfois interrompue, (à cause du gel, du phylloxéra), et a parfois fait place à la polyculture. Grandmaison a aussi fait office de maison de campagne.
François Bouquier, qui avait dû quitter son Cantal natal au début du vingtième siècle, y fit quelquefois les vendanges et acquit le domaine en 1939, quand il sut qu’il était à vendre. Puis, à partir de 1970, Jean (son fils) et son épouse Françoise reconstituèrent le vignoble et entreprirent la construction de l’actuel cuvier. Grandmaison entrait alors à nouveau en production. Depuis 1988, c’est François (leur fils) qui vinifie et avec son épouse Mayi, tout deux se consacrent à la propriété familiale depuis 1993.
“2013 : grande satisfaction pour cette année, me précise François Bouquier, les vignes ont bien produit (42 hl/ha en rouges et 48 hl en blancs). Les blancs sont aromatiques et d'une grande finesse, grâce à notre terroir argilo-calcaire qui a fait bénéficier la vigne d'une bonne avancée du cycle végétatif de la vigne.
Les rouges  sont assemblés actuellement, ils bénéficient d'une belle tenue, d'un bon équilibre et d'une structure certaine. Le 2013 sera dans la continuité des 2011 et 2012. Si je devais lui donner une note, ce serait 16/20.
Pour le 2014, le vin est riche, ouvert, très volumineux, gras, il se rapproche du 2010. L'élevage en barriques se poursuit, c’est un vin très réussi auquel j'attribuerai la note de 17/20. En 2015, nous proposons le rouge  2011, puis, en mai, le blanc 2014 (le blanc 2013 est déjà épuisé), et le rouge 2012. Nous avons effectué l’arrachage d'un hectare (moitié rouge, moitié blanc) pour le replanter exclusivement  en blanc.”



Les autres vidéos de dégustation sont sur Vinovox

C’est le moment de se faire plaisir avec ce beau Pessac-Léognan rouge 2012, de couleur soutenue, bien charnu, tout en nuances aromatiques (fruits macérés, épices), de robe soutenue, de bouche complexe où dominent la prune, le cuir et les sous-bois, aux tanins doux, avec une finale très persistante. Le 2011, de couleur intense aux reflets noirs, est un vin généreux, avec des arômes de fruits rouges et d'épices, et des tanins bien enrobés, typé et persistant. Remarquable 2010, riche en couleur, dense, où se mêlent la griotte et l’humus, un vin charnu, charpenté, de garde. Savoureux 2009, aux notes de fruits macérés et d’épices, gras, aux tanins très équilibrés, au charnu caractéristique, bien en bouche, de belle évolution. Le 2008, de couleur profonde, structuré, ample, avec des tanins riches et qui se fondent bien, des arômes de fruits bien mûrs (cassis, griotte...), tout en finale, prometteur également.
Le 2007, de couleur grenat aux reflets violine, est tout en bouche, avec beaucoup de structure, au nez de cerise et d’humus, de charpente très élégante. Le 2006, dense, où se mêlent la griotte, la groseille et l’humus, aux tanins soyeux, est bien charnu, ample et structuré, de garde. Le 2005, alliant une finesse tannique à une rondeur persistante, est chaleureux, de très bonne évolution.
Remarquable Pessac-Léognan blanc 2013, un vin sec mais suave, de jolie robe dorée, très rond, très fruité, de bouche puissante et persistante, aux notes d’amande et pêche. Le 2012 est d'une très belle persistance d'arômes en bouche, avec des nuances de pêche et de tilleul, est tout en distinction. Le 2011, avec cette ampleur caractéristique, alliant charpente et finesse, d'une belle finale aromatique (poire, bruyère...), est à ouvrir sur des escalopes de dinde au citron. Le 2010, rond, à dominante de fleurs blanches et de petits fruits secs, puissant mais très fin, est tout en finale. Le 2009, avec ces arômes de fruits frais, de grillé et de fleurs, mêle nervosité et gras au palais, un vin toute en nuances et distinction.

Jean et François Bouquier

Domaine de la SOLITUDE


Écrin de sérénité en bordure des landes girondines, le domaine abrite un couvent de religieuses depuis plus de 150 ans. L'histoire du Domaine de la Solitude remonte en effet à 1820, année où Pierre Bienvenu Noailles, prêtre du diocèse de Bordeaux acquit cette propriété pour en faire le lieu de vie de toute la Sainte Famille de Bordeaux. Ce grand humaniste voulut faire de cette maison une terre d'accueil, aussi bien pour les membres de la communauté religieuse que pour les laïcs.
Afin de mieux se consacrer à son activité spirituelle, l'ordre de la Sainte Famille a confié en 1993 l'exploitation du vignoble à la famille Bernard. Olivier Bernard a opté pour une gestion “Grand Cru” du domaine. Les vendanges sont faites à la main par tris successifs : 3 passages comme au Domaine de Chevalier. D'autre part, des investissements importants ont été réalisés: pressoir pneumatique, cuves thermo-régulées en acier inoxydable, chai à barriques... Son terroir se compose d'un sol gravelo-sableux reposant sur une couche d'argile assez compacte : il est le résultat d'alluvions apportées par la Garonne il y a de cela environ 2 millions d'années (fin de l'ère tertiaire, époque Villefranchienne).
Le vignoble est composé de 7 ha de vignes blanches et 28 ha de vignes rouges. La densité de la plantation est de 6600 pieds/ha. Les vignes blanches se répartissent entre le Sauvignon 65% et le Sémillon 35%. Le vignoble rouge comporte les trois cépages classiques du bordelais, à savoir 50% de Cabernet-Sauvignon, 35% de Merlot et 15% de Cabernet franc. Les engrais sont exclusivement d'origine organique et les corrections administrées par parcelle.
Savoureux Pessac-Léognan rouge 2011, au nez intense où s’entremêlent les fruits mûrs et l’humus, un vin bien charnu, avec des tanins présents et savoureux, de très bonne évolution. Le 2010, d’une couleur profonde, riche et subtil à la fois, complet, avec des tanins soyeux, avec des arômes de sous-bois et de groseille, est d’une très belle finale en bouche, d’excellente évolution.
Le 2009, aux tanins bien présents mais enrobés, est un vin très équilibré, au nez intense, de très bonne bouche dense, où dominent la fraise des bois mûre et l’humus, mêlant structure et charnu, et se débouche sur des noisettes d'agneau aux flans de légumes ou un filet de bœuf duchesse. 
Le Pessac-Léognan blanc 2011, suave et persistant, aux notes florales complexes (rose, acacia…), est très équilibré, fondu au palais. Le 2010, avec ce bouquet unique d’agrumes frais, d’un bel or pâle brillant, est d’un bel équilibre, d’une très bonne acidité, d’une belle fraîcheur persistante, est un vin classique, tout en bouche comme le 2009, qui mêle richesse aromatique et persistance, dense en bouche, avec des connotations de noisette et d’abricot sec, est d’une grande persistance au palais.

Olivier Bernard

> Les précédentes éditions

Edition du 02/08/2016
Edition du 26/07/2016
Edition du 19/07/2016
Edition du 12/07/2016
Edition du 05/07/2016
Edition du 28/06/2016
Edition du 21/06/2016
Edition du 14/06/2016
Edition du 07/06/2016
Edition du 31/05/2016
Edition du 24/05/2016
Edition du 17/05/2016
Edition du 10/05/2016
Edition du 03/05/2016
Edition du 26/04/2016
Edition du 19/04/2016
Edition du 12/04/2016
Edition du 05/04/2016
Edition du 29/03/2016
Edition du 22/03/2016
Edition du 15/03/2016
Edition du 08/03/2016
Edition du 01/03/2016
Edition du 23/02/2016
Edition du 16/02/2016
Edition du 09/02/2016
Edition du 02/02/2016
Edition du 26/01/2016
Edition du 19/01/2016
Edition du 19/01/2016
Edition du 12/01/2016
Edition du 05/01/2016
Edition du 29/12/2015
Edition du 22/12/2015
Edition du 15/12/2015
Edition du 08/12/2015
Edition du 01/12/2015
Edition du 24/11/2015
Edition du 17/11/2015
Edition du 10/11/2015
Edition du 03/11/2015
Edition du 27/10/2015
Edition du 20/10/2015
Edition du 13/10/2015
Edition du 06/10/2015
Edition du 29/09/2015
Edition du 22/09/2015
Edition du 15/09/2015
Edition du 08/09/2015
Edition du 01/09/2015
Edition du 25/08/2015
Edition du 18/08/2015
Edition du 11/08/2015
Edition du 04/08/2015
Edition du 28/07/2015
Edition du 21/07/2015
Edition du 14/07/2015
Edition du 07/07/2015
Edition du 30/06/2015
Edition du 23/06/2015
Edition du 16/06/2015
Edition du 09/06/2015
Edition du 02/06/2015
Edition du 26/05/2015
Edition du 19/05/2015
Edition du 12/05/2015
Edition du 05/05/2015
Edition du 28/04/2015
Edition du 21/04/2015
Edition du 14/04/2015
Edition du 07/04/2015
Edition du 31/03/2015
Edition du 24/03/2015
Edition du 17/03/2015
Edition du 10/03/2015
Edition du 03/03/2015
Edition du 24/02/2015
Edition du 20/02/2015

 



Château HAUT FERRAND


Château PONTAC GADET


Château La MARZELLE


Château HOURTIN-DUCASSE


Château BROWN


Château VAISINERIE


Château La ROSE- POURRET


Château des BROUSTERAS


Clos RENÉ


Château LAFON


Château Les GRAVES de LOIRAC


Château LE DESTRIER


Clos JEAN


Château de COUDOT


Château du MOULIN VIEUX


Domaine CHALET de GERMIGNAN


Château PASCAUD


Château SAINT AHON


Vignobles et Domaines JANOUEIX Jean-François


Château La CROIX DAVIDS


Château DESMIRAIL


Domaine de GRANDMAISON


Château BRAN de COMPOSTELLE



DOMAINE ALAIN MICHAUD


DOMAINE DE MONTS LUISANTS


CHAMPAGNE PERSEVAL-FARGE


CHATEAU BECHEREAU


DOMAINE ALARY


DOMAINE FRANCOIS BERTHEAU


SCEA CHATEAU CAILLIVET


DOMAINE GUIZARD


CLOS SAINT-PIERRE


CHATEAU VALGUY


DOMAINE PIERRE MAREY ET FILS


CHAMPAGNE GOSSET



 

 

© SARL MALTA. Reproduction interdite - Mentions légales