Bordeaux Attitude

Edition du 13/09/2016
 

CHATEAU DE MAUVES

Exemplaire

Château de MAUVES

Le Château de Mauves, c'est avant tout la passion d'un métier, de la culture de la vigne à la vinification, de la vendange à l'œnologie... Le Château de Mauves compte aujourd'hui 28 hectares de vigne dans la prestigieuse appellation des Graves, exploités par Michel et Dominique Bouche, cinquième génération de viticulteurs dans la famille.


Les Graves Cette belle terre des Graves, façonnée par la mer depuis des millénaires, forme aujourd’hui ce terroir unique. C’est la seule appellation qui porte le nom de son sol. L'exception du terroir des GRAVES se caractérise par une variété du cailloutis comprenant des quartz et quartzites ocres, blancs, rouges et rosés, des jaspes et silex, savant mélange harmonieux et chatoyant. Le vignoble Le Vignoble est constitué de 58% Cabernet Sauvignon, 2% Cabernet Franc et 40% Merlot pour élaborer le vin Rouge et 100% de Sémillon pour le Blanc Sec. Les 28 hectares, situés sur le plateau de Podensac, sont vendangés mécaniquement pour permettre d’atteindre le potentiel maximum des raisins. Le travail de la vigne “Au Château de Mauves, nous travaillons en culture intégrée”, explique Michel Bouche. « Pour avoir un vin de qualité, il faut avoir des raisins très sains. On intègre donc dans notre programme de protection du vignoble, de la culture bio qui consiste à étudier la vie animale et microbienne de notre sol. Plus le sol est vivant, plus la vigne sera forte pour faire face aux maladies». Cet apport de matière végétale et animale pour le sol réduit de manière considérable les traitements chimiques utilisés au Château de Mauves, et contribue ainsi à la protection de l’environnement. La vinification “Depuis 5 ans, nous sommes suivis par un œnologue conseil présent tout au long de l’élaboration de nos vins. Des techniques différentes et plus pointues sont utilisées chaque année pour s’adapter au mieux à la récolte.” La stabulation à froid est pratiquée sur le rosé et le blanc, ce qui permet d'élaborer des vins très fruités. Pour le rouge, diverses fermentations plus ou moins longues sont appliquées, en fonction de la qualité de maturation des raisins, pour privilégier le fruité. Les Millésimes De Mauves, Rouge 2011 Belle robe rouge pourpre avec des reflets grenat. Au nez, ce sont les fruits rouges qui dominent, cassis et mûre. Avec des notes toastées, ce vin est d’un très bon équilibre. Cépages : Merlot 40% - Cabernet-Sauvignon 58% - Cabernet Franc 2%. De Mauves, Rouge 2012 Au nez, ce sont des explosions de fruits sur maturés qui révèlent toute leur finesse sur des notes d'épices douces. En bouche, l’attaque est complexe et particulièrement soyeuse. Les tanins sont fondus et harmonieux, on retrouve l'expression des notes de vanille et de cacao. Le cru 2012 dévoile l’expression d’un vin fruité amenant une exceptionnelle longueur. Cépages : Merlot 40% - Cabernet-Sauvignon 58% - Cabernet Franc 2%. De Mauves, Rouge 2013 Le vin exalte un fruité d'une belle élégance. Il offre de jolies senteurs de petits fruits rouges. Cépages : Merlot 40% - Cabernet-Sauvignon 58% - Cabernet Franc 2%. De Mauves, Rouge 2014 Le Graves rouge 2014 est une vraie réussite, un grand millésime, très aromatique, avec des notes de fruits surmûris, de pruneau, de moka, d'une très grande richesse et d'un très grand potentiel de vieillissement. Cépages : Merlot 40% - Cabernet-Sauvignon 58% - Cabernet Franc 2%. De Mauves, Blanc 2015 Belle robe aux reflets verts, nez franc, épanoui, fin et puissant, forte dominante aromatique. Attaque fraîche. Équilibré, très complexe, agréable, typé. Cette cuvée offre une expression florale (genêt) et fruitée, banane, fruits de la passion. En bouche, l’attaque est légèrement perlée, riche, puis s'affirme onctueuse et vive à la fois. Cépage : Sémillon 100%. Rosé, Esprit de Mauves Depuis peu, le rosé est élaboré en pressurage direct (technique utilisée pour les rosés de Provence) pour obtenir une couleur plus claire, puis vinifié à basse température (16°C). L’Esprit de Mauves développe un bouquet aux notes de framboise, de fraise et de cassis. Cépages : Cabernet-Sauvignon70% - Merlot 30%. Bédat, Rouge 2012 Cuvée boisée du Château de Mauves, le Bédat est savoureux, d'une couleur profonde, riche et subtil à la fois, complet, avec des tanins soyeux, des arômes de sous-bois et de groseille. Il offre une très belle finale en bouche, et une excellente évolution. Cépages : Merlot 80% - Cabernet-Sauvignon 20%.

   

CHATEAU DE MAUVES

Famille Bouche
25, rue François Mauriac
33720 Podensac
Téléphone : 05 56 27 17 05
Télécopie : 05 56 27 24 19
Email : chateaudemauves@wanadoo.fr





> Le palmares des vins


CLASSEMENT SAUTERNES ET LIQUOREUX
e_sauternes.jpg
LES MEILLEURS RAPPORTS QUALITE-PRIX-TYPICITE DE L'ANNEE

Les Classements du site sont réactualisés en permanence dans l'année en fonction des dernières dégustations (derniers ou anciens millésimes, coups de cœur, déceptions...) et peuvent donc être différents de ceux du Guide "papier", qui ne peut être remis à jour avant la prochaine édition

Accédez directement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom

PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

CATEGORIE A
Priorité à la puissance
YQUEM (Hors Classe)
RAYMOND-LAFON
GUIRAUD
LOUPIAC GAUDIET (Loupiac)
CATEGORIE B
Priorité à l'élégance
FILHOT
CAILLOU
LA TOUR BLANCHE
BASTOR-LAMONTAGNE
HAUT-BERGERON
MALLE



DEUXIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

CATEGORIE A
Priorité à la puissance
ANNA
BON
Clos JEAN (Loupiac)*
CLOSIOT (B)
DOISY-VEDRINES
LAMOTHE GUIGNARD
RABAUD-PROMIS
(COUTET (B))
SIGALAS-RABAUD
CATEGORIE B
Priorité à l'élégance
BEL AIR (Sainte-Croix-du-Mont)*
(CLIMENS (B)*)
LAMOTHE-DESPUJOLS
LARIBOTTE
ROLLAND
LAFON
VALGUY



TROISIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

CATEGORIE A
Priorité à la puissance
(CROS (Loupiac))
(LA GARENNE)
CATEGORIE B
Priorité à l'élégance
(ARROUCATS (Sainte-Croix-du-Mont))
ROUSSEAU

IMPORTANT : pour mieux comprendre les Classements

> Nos coups de cœur de la semaine

Château LAFON


Le Château ainsi qu'une partie du vignoble sont enclavés dans les vignes du Château d'Yquem. Vignoble de 12 ha. Le Sauternes cuvée Désir 2011, d'une très jolie concentration aromatique, est de bouche savoureuse aux notes d'abricot bien mûr et de miel d'acacia, d'une longue finale, caractéristique de ce beau millésime. Le 2009, subtil, persistant, où l'on retrouve des notes franches de grillé, de brioche et de fruits confits, dense et distingué à la fois, est très fin, de garde. Le Sauternes 2013 est de bouche souple mais persistance, avec des nuances d’abricot confit, au nez comme au palais. Excellent 2011, aux senteurs subtiles, avec des notes de fruits jaunes confits, très onctueux. Beau 2010, médaille d'Argent Bordeaux 2011, puissant, tout en fruité et fraîcheur, un vin fin et velouté, de belle couleur, au nez riche et bien présent dominé par des notes de pain grillé et de fruits macérés. Excellent Château Nauton 2010, issu d'une exploitation acquise en 2005, sol graveleux sur la commune de Fargues de Langon, un vin avec ces connotations subtiles où s'allient les fruits blancs mûrs, le pain grillé et les fleurs fraîches, de bouche ample.

Earl Fauthoux

33210 Sauternes
Téléphone :05 56 63 30 82 et 06 80 00 53 94
Télécopie :05 56 63 30 82
Email : olivier.fauthoux@wanadoo.fr
Site personnel : www.chateaulafon.fr

Château PONT LES MOINES


Selon Eric Barrat, qui envisage de produire, en 2016, un rosé “Cuvée Adèle” (nom de sa fille), “le millésime 2015 a connu une année sèche compensée par les pluies de Juin et, de ce fait, les vignes n'ont pas été trop stressées et la véraison s'est bien passée. Une maturité précoce a fait accélérer le ramassage des raisins de Bordeaux rouges mi-Septembre. En Bio, les rouges ont toutes les qualités pour produire un excellent millésime : matière, typicité, rondeur, un millésime dans la lignée des années en “5”. Les blancs Sauvignons, vendangés le 2 Septembre car les teintes chutaient, s'annoncent, eux aussi plein d'avenir. Millésimes à la vente en 2016 : le Bordeaux Bio Bran de Compostelle 2014, qui a eu une médaille de Bronze à Amphore, puis la cuvée Louisa 2012, médaille d'Or à Féminalise, et le Blaye Côtes de Bordeaux rouge Pont les Moines 2012, rond et fin, et le Pont aux Moines blanc, 100% Sauvignon 2015.” Voilà un remarquable Bordeaux Supérieur cuvée Louisa 2012, élevé en fûts de chêne durant 12 mois, dont 1/3 de barriques neuves, vinification traditionnelle avec cuvaison longue (vignes de 25 ans en moyenne, 65% Merlot et 35% Cabernet-Sauvignon, sur sol argilo-calcaire), charpenté, au nez de fruits rouges surmûris (cerise, cassis), de bouche puissante et corsée, légèrement épicée en finale, de robe grenat intense, tout en nuances, idéal sur un salmis de palombes. Le Bordeaux Bio Bran de Compostelle 2014, aux tanins mûrs, très parfumé, avec ces notes de sous-bois et de griotte, est tout en bouche. On poursuit avec le Blaye Côtes de Bordeaux rouge Pont les Moines 2012, bien typé, au nez subtil dominé par le cassis mûr et l’humus classique, riche en couleur, un vin très bien équilibré, aux tanins soyeux. Séduisant Sauvignon Pont Les Moines 2015, sec et frais, floral, tout en rondeur mais très bien équilibré en acidité, avec cette finale franche où se décèlent des connotations de reinette et de noix.

Éric Barrat - Vignobles Gagné et Barrat
La Maçonne
33760 Frontenac
Téléphone :05 56 23 98 50
Télécopie :05 56 23 98 50
Email : brancompostelle@aol.com
Site : www.vinsdusiecle.com/chateaupontlesmoines

Château BERTHENON


Les routes du Château Berthenon et de la famille Planteur-Ponz se sont croisées pour la première fois en 1953. C'est à cette époque que Paul Planteur (le grand-père) a racheté ce domaine viticole qui était quasiment à l'abandon. Il a transmis rapidement la propriété à ses enfants et ce sont eux (Léa et Henri) qui ont remis le Château en état et l'ont fait prospérer. Le relais a été transmis à la troisième génération (Thérèse et Thierry) depuis 1999. Le domaine s'étend sur 32 ha, composé de 80% de Merlot et de 20% de Cabernet-Sauvignon. Pour Thérèse Ponz-Szymanski, qui réfléchit à une nouvelle cuvée à base de Malbec et de Petit Verdot, “le millésime 2014 nous fait retrouver un grand sourire et la cuvée Chloé n’est pas mal du tout. Mise en bouteilles fin avril 2016. Les vendanges 2015 se sont bien passées, en continuant à y apporter des soins dans les prochains mois, nous ferons quelque chose de très bon. Pour 2014 et 2015, la qualité et la quantité sont au rendez-vous. Millésimes en vente en 2016 : 2006, 2008, 2009, 2011, 2012, 2014. Une médaille d'Argent pour le moelleux 2012. Construction d'un nouveau chai à barriques et progression de ses ventes vers les Etats-Unis. Une bonne occasion de savourer ce Blaye Côtes de Bordeaux cuvée Chloé 2014, éraflage total de la vendange, fermentation malolactique en fûts, élevage sur lies fines en barriques neuves 18 mois, un vin avec de la matière, de belle couleur soutenue et avec des arômes de petits fruits rouges intenses (prune, cerise), d’une jolie finale et de très bonne évolution. Le Blaye Côtes de Bordeaux cuvée Henri 2014, avec des tanins fondus, complexe, est charnu et concentré, aux notes de cassis et d’épices. Le Blaye Côtes de Bordeaux rouge 2014 est tout en souplesse, à prévoir sur une côte de bœuf. Joli Blaye Bordeaux blanc Sauvignon 2015, frais et fin. Le Crémant de Bordeaux blanc, même cépage, aux bulles légères, de bouche vive où l’on retrouve l’amande fraîche et la pomme, est de mousse fringante, comme le Crémant rosé, qui sent la fraise.

Thérèse Ponz Szymanski
3, Le Barrail
33390 Saint-Paul-de-Blaye
Téléphone :05 57 42 52 24
Télécopie :05 57 42 52 24
Email : info@chateauberthenon.com
Site personnel : www.chateauberthenon.com

CHATEAU LE SOULEY-SAINTE-CROIX


Au 17e siècle, il était de bon ton qu’une famille noble, notable ou aisée possède un domaine en bordelais et y fasse planter un vignoble. François de Chadirac crée son domaine à Vertheuil, il est célèbre pour son roman Uranie et Lucidor, son fils Jean, Conseiller à la table de marbre de Louis XV, lui succède après une jeunesse tumultueuse, et se retire au Souley. Le Château connut une brillante période au XIXe siècle, car son vignoble planté de ceps centenaires et moussus, suscitait la curiosité. L’histoire contemporaine du Château Le Souley Sainte Croix, se confond avec celle de la famille Riffaud. En 1959 alors que le domaine est à l’abandon, son vignoble vendu à l’arrachage, Denise et Paul Riffaud l’achètent et décident de lui rendre son lustre d’antan, car depuis le XVIIe siècle, et la première plantation, aux environ de 1616, le domaine a connu des périodes de grandes prospérité, mais également des moments d’oubli. Depuis maintenant 50 ans la famille Riffaud toute entière, a consacré son temps, les revenus de la propriété et surtout sa passion inébranlable, pour tout d’abord faire renaître, puis protéger le domaine. Paul et son fils Jean ont replanté le vignoble sur un territoire de 25 ha. Aujourd’hui, Paul et Denise sont décédés, mais le vignoble constitue un lien puissant entre tous ; Jean et son épouse Marie-José gèrent le domaine, Frédéric le fils aîné occupe les fonction de maître de chai, Vincent, le cadet a en charge le matériel et l’entretien des bâtiments, Jean-Baptiste le petit dernier règne en maître sur les vignes. Vous retrouverez cette osmose familiale dans leurs vins. Le Souley frappe à votre porte. Ouvrez la toute grande et laissez le entrer, il vous perlera de sa vigne et de son vin. Ne niez pas que le vin est le produit d’une plante magique, connue des hommes depuis la plus haute antiquité, renfermant des substances aux vertus inconnues. Nous ne sommes que vignerons, nous ne savons que soigner vigne et vin. Remarquable Haut-Médoc 2010, de robe rubis pourpre, charnu, savoureux, un vin qui allie puissance et souplesse, de bouche fondue où domine le pruneau confit, d'excellente évolution.

Riffaud Père et Fils
32, rue des Martyrs de la Résistance
33180 Vertheuil
Téléphone :05 56 41 98 54
Télécopie :05 56 41 95 36
Email : lesouleystecroix@vinsdusiecle.com
Site : lesouleystecroix
Site personnel : www.lesouleystecroix.com


> Nos dégustations de la semaine

Château BASTOR LAMONTAGNE


Mêmes propriétaires que le Château Beauregard, à Pomerol. Le Château s’étend sur 56 ha, âge moyen du vignoble 35 ans, 80% Sémillon et 20% Sauvignon. Terroir silico-graveleux sur fond de calcaire. Vendanges manuelles. Élevage en barriques dont 20% de barriques neuves.
Ce Sauternes 2012, avec des arômes d’acacia et de fruits mûrs, très gras mais d’une belle fraîcheur en bouche, aux notes de fruits confits, est à déguster pour lui-même ou sur un foie gras. Superbe Sauternes 2011, aux connotations florales délicates, de bouche onctueuse et complexe, intense, alliant puissance et distinction, d'une belle ampleur en finale avec des nuances de citron, de poire, de pain brioché au palais, de belle garde. Le 2010, est un vin vif, de charpente souple, tout en élégance et fraîcheur, avec des arômes complexes de pêche, de citron et de lis, très harmonieux, intense et suave, prometteur. 
Le 2009, raffiné, tout en arômes (pain d’épice, pomme), un grand vin riche, très persistant en bouche, est déjà séducteur en ce moment, de belle évolution. Le 2008 dégage des senteurs complexes, avec des notes de tilleul et d’abricot mûr, d’une belle ampleur, est riche et très parfumé, de garde, naturellement. Très beau 2007, à forte majorité de Sémillon (90 %), d’une belle matière riche et onctueuse, de grande concentration, aux notes d’agrumes (citron, pamplemousse), un vin bien équilibré et d’une belle élégance. Il y a également Les Remparts de Bastor-Lamontagne 2013, avec un beau caractère fruité, de la fraîcheur, de la rondeur, des notes d’écorce d’orange, un Sauternes idéal au début du repas, le Caprice 2014, un vin très agréable, élégant, à déguster à l’apéritif, aux délicieux arômes de fruits à chaire blanche (poire), aux notes florales de jasmin, d’acacia, de bouche franche, et le Bordeaux blanc sec Sauvignon 2012, parfumé, de jolie teinte dorée, au nez subtil de fleurs blanches et fumé, tout en harmonie.
Pour Saint-Robert : Le Graves rouge 2014, aux nuances d’humus et de cassis mûr, un vin de bouche ample et fondue, de très bonne garde, le Graves blanc 2015, de bouche distinguée où dominent les fruits secs, de robe dorée, et le Graves blanc Saint-Robert Poncet-Deville 2013, aux arômes d’agrumes mûrs, un vin plus puissant, qui mérite une cuisine élaborée.

Directeur : Vincent Priou

Château OLIVIER


Au cœur d'un vaste domaine composé de forêt, de prairies et de vignes, le Château émerge de ses bois comme dans une clairière. Sa belle architecture, ses plans d'eau et la qualité des bâtiments annexes, en font un site exceptionnel en pleine nature, à onze kilomètres seulement de Bordeaux. Olivier est une très ancienne seigneurie, dont on trouve trace dans le haut Moyen Age. Le Prince Noir, dit-on, aimait à y venir chasser, tant les forêts alentours étaient riches en gibier. Le domaine appartient depuis le XIXe siècle à une vieille famille bordelaise, la famille de Bethmann. Le vin de Château Olivier a été classé en 1953, tant en rouge qu'en blanc.
Le Château Olivier a la particularité rare d'être pourvu d'excellents terroirs pour le vin rouge comme pour le vin blanc. Sur 60 ha d'un terroir de graves sur socle argilo-calcaire, on y cultive six cépages différents. Un inventaire géologique très précis a révélé de nouvelles potentialités sur ce terroir, et des plantations récentes ont permis de remettre le vignoble dans le cadastre qui était le sien au XVIIIe siècle.
J’ai fait une bien jolie verticale sur place cette année :
Ce Pessac-Léognan blanc confirme qu’il développe une fraîcheur exceptionnelle, et l’on voit que le Sauvignon majoritaire s’accorde parfaitement à son terroir, son élevage étant parfaitement maîtrisé avec 30% de barriques neuves. 
Le 2013 est très séducteur, très vif, avec ces connotations de pamplemousse frais, un vin ample, vigoureux, dense et distingué à la fois, tout en fraîcheur et persistance en finale, superbe. Le 2012 est plus rond, au nez de poire, associant souplesse et vivacité, bien classique du millésime, de bouche complexe où l’on retrouve des nuances de citron, de musc et de narcisse. Le 2011 est remarquable, très marqué par le Sauvignon, très franc, d’une grande fraîcheur, au nez comme en bouche, une grande réussite comme ce 2009, d’un très joli nez (agrumes, amande), tout en finesse, très persistant au palais, qui dégage des senteurs intenses, un vin subtil et puissant à la fois, où s’entremêlent les fruits et les fleurs fraîches.
En rouges (30% de barriques neuves environ), Laurent Lebrun m’explique que l’infuence du Cabernet augmente depuis cinq ou six ans, cela étant dû à une plantation dans un terroir très privilégié pour ce cépage; le 2012 se goûte bien, au nez complexe, avec une bouche puissante et encore très ferme, un vin qu’il faut laisser se faire. Le 2011 est plus souple mais avec du caractère également, aux connotations d’humus, légèrement poivré en finale. 
Beau 2010, qui commence à se fondre, de bouche savoureuse, aux nuances de fruits mûrs (cassis, mûre) et de réglisse, un vin étoffé, complexe comme le 2009, dans la lignée, encore jeune. 
Le 2008 est remarquable, avec ce côté de sous-bois, presque giboyeux, très caractéristique de ce millésime classique du bordelais, le vin se goûtant parfaitement en ce moment. Le 2007 est également très bon, suave, parfumé. On passe au 2005, où, à l’époque, le vin contenait plus de Merlot, ce qui lui apporte cette bouche charnue et une rondeur chaleureuse, délicat au palais. Le 2003, est plus dur, et le 2001 se goûte bien mieux, franc, fondu, de bouche pleine.

Famille de Bethmann

Château la GRÂCE DIEU LES MENUTS


Propriété familiale depuis 6 générations, qui s'étend sur 14 ha entre les croupes graveleuses de Pomerol et le plateau calcaire de Saint-Émilion. Le vignoble est composé à 70% de Merlot, 25% de Cabernet franc et 5% de Cabernet-Sauvignon, avec des parcelles plus que cinquantenaires. “Nous adaptons les techniques culturales à chaque parcelle, me précise Odile Audier, afin de produire des raisins représentatifs d'un cep de vigne dans un contexte donné en respectant un environnement et un objectif qualité. C'est pourquoi notre vin est l'expression d'une mosaïque de terroir : certains terroirs apportant structure et matière et d'autre rondeur, finesse et velouté. Les raisins sont cueillis manuellement et triés délicatement par une équipe de vendangeurs fidèles avant la merveilleuse alchimie de la vinification où se conjuguent tradition et évolution. Nos techniques de vinification s’adaptent à la typicité du millésime afin d'en préserver l'authenticité. Les vins sont élevés en barriques de chêne français durant environ 12 mois. Chaque année, un millésime unique, reflet de nos observations, réflexions, parfois doutes mais toujours témoignage de notre passion.”
Le Saint-Émilion GC 2013 est de robe pourpre soutenu, d’une belle concentration, aux notes de griotte mûre et d’épices, un vin qui mêle harmonie et souplesse. Le 2012 associe couleur et structure, au nez complexe à dominante de fruits frais (cerise, groseille) et d’humus, aux tanins puissants et moelleux à la fois. Excellent 2011, dense et puissant au nez comme en bouche, avec ses tanins savoureux, au nez de fruits mûrs (myrtille). Le 2010, coloré et très parfumé, d’une jolie concentration en bouche, aux notes de fruits rouges et de réglisse, charnu, aux tanins bien soyeux mais bien riches (23 e).
Le Château Haut Troquart la Grace Dieu 2013, 90% Merlot et 10% Cabernet franc, vignes de 45 ans en moyenne, élevage en barriques neuves pendant 12 mois, est un vin dense, complet, aux arômes persistants et subtils de petits fruits rouges mûrs à noyau, avec des tanins riches.

Vignobles Pilotte-Audier Earl

> Les précédentes éditions

Edition du 06/09/2016
Edition du 30/08/2016
Edition du 23/08/2016
Edition du 16/08/2016
Edition du 09/08/2016
Edition du 02/08/2016
Edition du 26/07/2016
Edition du 19/07/2016
Edition du 12/07/2016
Edition du 05/07/2016
Edition du 28/06/2016
Edition du 21/06/2016
Edition du 14/06/2016
Edition du 07/06/2016
Edition du 31/05/2016
Edition du 24/05/2016
Edition du 17/05/2016
Edition du 10/05/2016
Edition du 03/05/2016
Edition du 26/04/2016
Edition du 19/04/2016
Edition du 12/04/2016
Edition du 05/04/2016
Edition du 29/03/2016
Edition du 22/03/2016
Edition du 15/03/2016
Edition du 08/03/2016
Edition du 01/03/2016
Edition du 23/02/2016
Edition du 16/02/2016
Edition du 09/02/2016
Edition du 02/02/2016
Edition du 26/01/2016
Edition du 19/01/2016
Edition du 19/01/2016
Edition du 12/01/2016
Edition du 05/01/2016
Edition du 29/12/2015
Edition du 22/12/2015
Edition du 15/12/2015
Edition du 08/12/2015
Edition du 01/12/2015
Edition du 24/11/2015
Edition du 17/11/2015
Edition du 10/11/2015
Edition du 03/11/2015
Edition du 27/10/2015
Edition du 20/10/2015
Edition du 13/10/2015
Edition du 06/10/2015
Edition du 29/09/2015
Edition du 22/09/2015
Edition du 15/09/2015
Edition du 08/09/2015
Edition du 01/09/2015
Edition du 25/08/2015
Edition du 18/08/2015
Edition du 11/08/2015
Edition du 04/08/2015
Edition du 28/07/2015
Edition du 21/07/2015
Edition du 14/07/2015
Edition du 07/07/2015
Edition du 30/06/2015
Edition du 23/06/2015
Edition du 16/06/2015
Edition du 09/06/2015
Edition du 02/06/2015
Edition du 26/05/2015
Edition du 19/05/2015
Edition du 12/05/2015
Edition du 05/05/2015
Edition du 28/04/2015
Edition du 21/04/2015
Edition du 14/04/2015
Edition du 07/04/2015
Edition du 31/03/2015
Edition du 24/03/2015
Edition du 17/03/2015
Edition du 10/03/2015

 



Château de PIOTE


Clos TRIMOULET


Château CANTENAC


Château TROTTE VIEILLE


Château ROUMAGNAC La MARÉCHALE


Château PONTAC GADET


CLOS DES LUNES


Château La MARZELLE


Château BELLES-GRAVES


Château MAUVINON


Château FONBADET


Château Le BOURDIEU


Château PASCAUD


Château LAFON


Clos BELLEVUE


Château de COUDOT


Château FILHOT


Domaine CHALET de GERMIGNAN


Château TOUR-du-ROC


Château LE DESTRIER


Château ROUGEMONT


Château La CROIX DAVIDS


Château des BROUSTERAS


Château HOURTIN-DUCASSE



CHATEAU TOULOUZE


DOMAINE FOUGERAY DE BEAUCLAIR


EARL FREY CHARLES ET DOMINIQUE


CHATEAU DU MASSON


DOMAINE PIERRE MAREY ET FILS


CHÂTEAU FILLON


DOMAINE DE BELLEVUE


CHATEAU LAROQUE


CHATEAU MONT-REDON


CLOS SAINT-PIERRE


CHATEAU LE SOULEY-SAINTE-CROIX


CHATEAU BECHEREAU


CHAMPAGNE JEAUNAUX-ROBIN


DOMAINE GUIZARD


DOMAINE GOURON



 

 

© SARL MALTA. Reproduction interdite - Mentions légales