Bordeaux Attitude

Edition du 14/02/2017
 

Château Cadet Bon

Rare

Château CADET-BON

Le petit bijou de Michèle et Guy Richard


Cette jolie propriété renommée depuis le XVIIIe siècle est située juste à la sortie de Saint-Emilion. En 2001, Michèle et Guy Richard rachètent la propriété. Originaires de Charente-Maritime, issus d’une famille de producteurs de Cognac, ils décident de se consacrer entièrement à la rénovation de la propriété et d’optimiser au maximum le potentiel qualitatif de ce terroir exceptionnel. A partir de 2004, Stéphane Derenoncourt devient l’œnologue de Cadet-Bon. Le vignoble de 5,25 ha est composé de 80 % de Merlot et 20 % de Cabernet Franc. Un atout important est la forte densité de plantation, avec 6 666 pieds/ha, les plus anciennes vignes ayant 40 ans. L’exposition des vignes au midi est favorable à la maturation des raisins. Le sol, table calcaire sur nappe d’argile, est la réplique même de celui de la grande Côte de Saint-Emilion. On y trouve des astéries, fossiles caractéristiques des calcaires de Saint-Emilion. Les vendanges sont manuelles et parcellaires pour plus de qualité et de précision. Le vin est ensuite élevé dans des barriques de chêne français. “Au Château Cadet-Bon, nous explique Guy Richard, nous recherchons la belle maturité et le fruit pour nos vins. Notre élevage en bois, pour un tiers seulement, ne masque pas les arômes du vin, j’aime un boisé présent mais bien fondu. Sur toute la propriété nous continuons à renouveler le vignoble très progressivement et commençons à avoir de jeunes plants qui produisent. - 2015 : un très beau millésime, cela est dû à une très belle arrière-saison. La récolte était très jolie en quantité comme en qualité, ce qui était de bon augure car cela faisait deux années que nous avions fait de petits volumes. - 2014 : un joli fruit, bonne longueur, une bouche séduisante et bien présente, un vin bien typé terroir. - 2013 : un millésime de viticulteur, nous avons attendu la pleine maturité, il fallait vendanger fin septembre, début octobre, prendre des risques car il a fait vraiment chaud fin septembre, et c’est ce que nous avons fait au Château Cadet-Bon. Le 2013 se déguste très bien, il a de beaux arômes de fruits mûrs, un vin qui va bien évoluer, qui mérite d’être dégusté. - 2011 et 2012 sont deux grands millésimes qui vieillissent très bien; 2011 a un joli fruit mais se caractérise par une belle longueur en bouche, c’est un vrai vin de garde; 2012 est tout en puissance et en fruit, il est excellent à déguster aujourd’hui, même s’il possède un joli potentiel d’évolution.” Guy Richard peut être fier des efforts accomplis, Château Cadet Bon a obtenu de nombreuses récompenses et citations élogieuses avec, entre autres : une médaille d’Or au Mondial de Bruxelles pour le 2005, une médaille de Bronze au Mondial de Bruxelles pour le 2009, une médaille de Bronze au Féminalise pour le 2008 et une médaille d’Argent au Mondial de Bruxelles pour le 2011…

   

Château Cadet Bon

Guy et Michèle Richard
1, Le Cadet
33330 Saint-Émilion
Téléphone : 05 57 74 43 20
Télécopie : 05 57 24 66 41
Email : chateau.cadet.bon@orange.fr





> Le palmares des vins


SAINT-EMILION SATELLITES
e_saint-emilion-sat.jpg
LES MEILLEURS RAPPORTS QUALITE-PRIX-TYPICITE DE L'ANNEE

Les Classements du site sont réactualisés en permanence en fonction des dernières dégustations, découvertes, coups de cœur, déceptions...


IMPORTANT : pour mieux comprendre les Classements
Accédez directement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom

PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

MONTAGNE
SAINT-EMILION
JURA PLAISANCE
MAISON BLANCHE
BÉCHEREAU
CHEVALIER-SAINT-GEORGES
ROUDIER
GRAND-CORMIER
VIEUX CHÂTEAU SAINT-ANDRÉ
LA FLEUR GRANDS-LANDES
VIEUX CHÂTEAU DES ROCHERS
CORBIN
FRANC-BAUDRON
MOULIN DU JURA
PIRON
PUISSEGUIN
SAINT-EMILION

HAUT-SAINT-CLAIR
BEL AIR
CHÊNE-VIEUX
VAISINERIE
BRANDA
GUIBOT
LA GRAVE LES ROCHERS

LUSSAC
SAINT-GEORGES
SAINT-EMILION

GRENIÈRE
MACQUIN
MOULIN DE GRENET
POITOU
TOUR DE GRENET
TOUR DU PAS SAINT-GEORGES
La CLAYMORE
LA PERRIÈRE
MUNCH
HAUT-PIQUAT
LA JORINE



DEUXIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

MONTAGNE
SAINT-EMILION
VIEILLE TOUR MONTAGNE
PUYNORMOND
PUISSEGUIN
SAINT-EMILION

ROC DE BOISSAC
BEL-AIR
DURAND-LAPLAGNE

LUSSAC
SAINT-GEORGES
SAINT-EMILION

DUMON-BOURSEAU
CROIX DE CHOUTEAU



TROISIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

MONTAGNE
SAINT-EMILION
PUISSEGUIN
SAINT-EMILION

(ERMITAGE GARENNE)
GONTET-ROBIN

LUSSAC
SAINT-GEORGES
SAINT-EMILION

(VIEUX-BUSQUET)

> Nos coups de cœur de la semaine

Château VIEUX RIVALLON


Voilà un excellent Saint-Émilion GC 2012 (60% Merlot, 35% Cabernet franc et 5% Cabernet-Sauvignon et Pressac, vignes âgées de 35 ans en moyenne...), un vin aux tanins fermes et fins à la fois, corsé, tout en bouche, très chaleureux, aux nuances de fraise, de mûre et d’humus, d’excellente évolution, à prévoir, notamment, avec un filet d'agneau aux échalotes confites ou un sauté de chevreau à la moutarde. Le 2010, de couleur cerise intense aux reflets pourpres, au nez persistant de fruits noirs et d’épices, aux tanins bien enveloppés, est un vin de belle matière, de bouche harmonieuse. Le 2009, de couleur intense, est charnu, d’une jolie rondeur et persistance, aux notes de groseille et de cerise mûres, de bouche savoureuse, bien élevé comme le 2008, de robe grenat soutenu, de bouche corsée, avec des connotations de petits fruits mûrs (cassis, cerise noire...), de cuir et de truffe.

Scea Bouquey Rivallon

33330 Saint-Émilion
Téléphone :05 57 51 35 27
Télécopie :05 57 51 95 02
Email : chateauvieuxrivallon@orange.fr

Château la GANNE


Propriété familiale exploitée depuis quatre générations par la famille Dubois-Lachaud qui s’est efforcée de mettre en valeur avec passion ce terroir exceptionnel. Aujourd’hui, Paule et Michel en assurent la pérennité. “Composé de graves plus ou moins sablonneuses sur un sous sol de crasse de fer, précise-t-on, si particulier à Pomerol, ce terroir donne à notre vin son incomparable velouté et ses arômes délicats. Nos vignes sont labourées traditionnellement avec le souci permanent de respecter la nature même du terroir et de la plante. Ce respect de l’environnement nous amène à la culture raisonnée de tout notre vignoble. Le Merlot, cépage roi de Pomerol, y est planté à 90% complété de 10% de Cabernet franc. Ici les vendanges sont manuelles ramassées en cagettes ; une table de tri Mistral vibrante et soufflante accélère et répartit la vendange : les baies et les déchets ont alors des trajectoires différentes; très efficace pour purifier la vendange. Nous nous efforçons donc de ne garder que le meilleur du raisin. La vinification s’attache à révéler en douceur toute la richesse de nos raisins à travers de longues macérations thermorégulées. Tous les progrès de l’œnologie moderne, alliés à la tradition et à l’expérience acquise et léguée par nos grands-parents et parents, sont mis au service de l’élaboration d’un vin de grand caractère. L’élevage de la totalité du vin, pendant un an, en fûts de chêne neufs pour 1/3 va permettre à notre vin d’exprimer toute sa finesse et sa complexité. Nos vins ne sont pas filtrés. La mise en bouteilles interviendra 18 à 24 mois après la récolte suivant les millésimes.” Belle réussite avec ce Pomerol 2012, 90% Merlot et 10% Cabernet franc, issu de vieilles vignes de 40 à 70 ans, agriculture raisonnée, élevage en fûts de chêne..., médaille de Bronze Concours de Grands Vins d’Aquitaine, aux nuances de cerise noire et d’humus, un vin de bouche flatteuse et riche à la fois, suave, avec des tanins veloutés mais très équilibrés, à prévoir sur une poule faisanne truffée et girolles à la crème ou une côte de boeuf flambée.

Paule et Michel Dubois
224, avenue Foch
33500 Libourne
Téléphone :05 57 51 18 24
Email : chateau.laganne@gmail.com
Site personnel : www.chateau-laganne.com

Château VIEUX-POURRET


Vignoble de 6 ha, en conversion biodynamique (agriculture exempte de produits chimiques), dont l’étiquette porte le label. En quête d'une harmonie avec la nature, les travaux du sol et de la plante sont liés à un calendrier lunaire. Cette culture n’emploie pas de produits “cides” (herbicide, pesticide, fongicide). “Pour produire des grappes de raisins vivantes, explique-t-on ici, notre chef de culture Jean-Philippe Turtaut, avec ses préparations naturelles, se place en compagnon de la plante, pour renforcer son autonomie et l'aider à puiser et à extraire le meilleur de ce terroir de Saint-Émilion.” Le  2011, au nez subtil et intense à la fois, est séveux et persistant, avec ces notes de mûre et de griotte, riche en couleur, aux tanins soyeux, de bouche savoureuse. Remarquable 2010, riche au nez comme aux papilles, charnu, puissant, aux nuances de fruits macérés et d’épices, d’une belle complexité, avec des tanins denses et veloutés, de garde comme ce 2009, corsé et gras, cette pointe d’épices et cette charpente à la fois puissante et souple, un vin typé comme on les aime, parfait avec une épaule d'agneau ou un ragoût de bœuf. Le 2008 se goûte toujours très bien aujourd’hui, coloré et très parfumé, d’une jolie concentration en bouche, aux notes de fruits rouges et de réglisse, charnu, aux tanins bien soyeux mais bien riches.

Mme Richert-Boutet
Lieu-dit Miaille

Téléphone :06 48 14 99 07
Email : chateau.vieux.pourret@orange.fr
Site personnel : www.chateau-vieux-pourret.com

CHATEAU LA MOULINE


Jusqu’en février 1920, le Vicomte de Courcelles vivait avec sa famille sur le Domaine de La Mouline. C’est ensuite Ismaël LASSERRE qui devint l’heureux propriétaire de ce domaine d’une superficie de 4 hectares 70 ares et 37 centiares. Il l’exploitera jusqu’à son décès. Son fils André, assurera la succession et reprendra l’exploitation dans les années 40. Puis, sa fille Madeleine LASSERRE, épouse de Jean COUBRIS en héritera dans les années 60, et ensemble, ils en assumeront la responsabilité jusqu’au 19 mars 1981. Et c’est avec passion que leur enfant Jean-Louis COUBRIS accompagné de ses fils Jean-Christophe et Cédric, assure la vinification pour perpétuer la tradition familiale. Ils travaillent ensemble au développement de la propriété pendant les décennies 80 et 90. A ce jour, Cédric COUBRIS, continue l’exploitation de 22 hectares de vignes sur les 25 hectares de superficie de la propriété, avec ses deux filles Lucie et Julie. "2015 et 2016 sont deux millésimes exceptionnels qui rejoignent pour notre plus grand plaisir les 2009 et 2010", nous explique Cédric Coubris. "Après 2013 et 2014, très faible en volume mais avec une jolie qualité, nous avons la qualité et la quantité. Nous nous sommes même octroyés le luxe de vendanger les 4 cépages de la propriété en 4 temps. Les Merlots puis une première interruption avant de reprendre sur les Cabernets Sauvignon, idem pour les Cabernets francs et en fin les Petits Verdots." En attendant, vous pourrez découvrir ce Moulis-en-Médoc Cru Bourgeois 2012, élevé en barriques pendant 18 mois environ, médaille d’Argent Paris 2014, aux notes persistantes de sous-bois et de mûre, un vin qui allie structure et souplesse, aux tanins denses, qui se goûte remarquablement, parfait sur un lièvre ou de l’agneau.

Cédric Coubris
Chemin du Puy de Minjeon
33480 Moulis
Téléphone :05 56 17 13 17
Email : chateaulamouline@vinsdusiecle.com
Site : chateaulamouline
Site personnel : www.chateaulamouline.com


> Nos dégustations de la semaine

Château de MAUVES


Au sommet. Dominique et Michel Bouche poursuivent avec talent l’aventure familiale, débutée en 1965 par leurs parents, Bernard et Marie-Thérèse, aujourd’hui à la retraite. Cette jolie exploitation de 29 ha bénéficie d’un sol composé d’une grande variété de cailloutis comprenant des quartz et quartzites ocres, blancs, rouges et rosés, des jaspes, silex et lydiennes... un savant mélange harmonieux et chatoyant, réfléchissant parfaitement le rayonnement solaire. Ces graves redistribuent progressivement la chaleur sur les grappes de raisin. Merlot, Cabernet, Sémillon profitent ainsi de ce doux mûrissement. Ce phénomène naturel aide à produire des vins chaleureux, d’une saveur veloutée, très caractéristique des vins de Mauves. 
La vinification est très suivie par Dominique et Michel Bouche qui utilisent toutes les techniques modernes de thermorégulation. La stabilisation à froid est employée pour le rosé et le blanc, ce qui permet d’élaborer des vins très fruités. Le rouge bénéficie de fermentations plus ou moins longues adaptées au degré de maturation des raisins, toujours dans le but de privilégier le fruit dans les vins, les arômes, la chaleur, la suavité ce qui caractérise d’ailleurs les vins.
“Chaque année est si différente, explique Michel Bouche, aucune n'est identique, et c'est tout l'intérêt de notre métier. Dominique et moi-même, sommes toujours à la recherche d'un fruité qui fait la typicité du Château. Le rouge : 60% Cabernet-Sauvignon, 40% Merlot. Macérations longues. Élevage en moyenne de 18 mois. Le blanc est 100% Sémillon. L’élevage au Château de Mauves est classique, et nous observons une grande homogénéité de qualité entre les cuves de Merlot et celles de Cabernet. Pour moi, plus l’année est difficile, meilleur est le vin car on s’applique énormément. Le fruité c’est la typicité de Château de Mauves, cela est dû à notre façon de travailler. C’est notre père qui nous a transmis ce savoir-faire, c’est un peu notre image de marque. C’est aussi le genre de vin que nous aimons dans la famille, on produit les vins comme on les aime, c’est indéniable. Nous suivons au plus près la nature, nous préférons des vins fruités plutôt que des vins techniques, c’est notre goût mais aussi celui de la nombreuse clientèle qui nous fait confiance et c’est une grande satisfaction. Depuis 2014, nous avons adopté une nouvelle méthode pour nos rosés. Nous faisons du rosé de presse, en pressant directement le raisin comme en Provence, le vin est délicieux, très fruité et aromatique.
Notre vignoble poursuit son évolution, nous passons en vignes à haute densité, nous n’aurons plus de vignes larges, nous effectuons ce travail de restructuration petit à petit. Nos vins s’affirment avec un peu plus de concentration. Nous restructurons le vignoble en basse-densité, vignes étroites, plus de raisins et donc plus de concentration dans les vins, mais nous gardons notre personnalité en produisant des vins sur le fruit, c’est un peu la signature du Château de Mauves. Nous travaillons aussi en culture intégrée, à savoir intégration de la faune et la flore. Nous utilisons de moins en moins de produits phytosanitaires par respect pour l’environnement. En 2016, nous proposons les 2011, 2012, 2014.
Le 2014 est un vin sur le fruit, tanins ronds, arômes de petits fruits rouges bien présents, un vin fruité avec de la puissance bien intégrée. Blanc 2015, 100 % Sémillon, aux notes de fruits de la passion, un vin magnifique. Rosé de pressurage direct, d’un joli rose clair, bien fruité, très séduisant. Château Bédat 2012, cuvée boisée 80% Merlot, est un vin plus structuré, toujours bien fruité car le boisé reste discret.”
En effet, leur graves rouge 2014 (60% Cabernet-Sauvignon, 40% Merlot, macérations longues, élevage 18 mois), est généreux, avec des nuances bien caractéristiques de fruits rouges mûrs (cerise, fraise des bois), légèrement épicé en bouche, de charpente solide et fine à la fois. Le 2012, au nez de fruits rouges surmûris, légèrement épicé en finale, de très bonne charpente, est de bouche puissante et corsée. Excellent 2011, charnu et gras, au nez puissant où se mêlent la mûre et le cassis, solide, de bouche soyeuse, aux tanins fondus et harmonieux, vraiment réussi, parfait sur une selle d'agneau rôtie à l'ail en chemise. 
Superbe 2010, de bouche ample et parfumée (mûre, humus...), un vin où l’intensité s’allie à la souplesse, au fruité, avec au palais ces nuances caractéristiques d’épices (cannelle, muscade) et de griotte, aux tanins équilibrés, bien prometteur. “Un petit bijou, poursuit Michel. Vin chaleureux, charpenté mais très distingué, fin et riche au nez comme en bouche, aux tanins très élégants mais bien fermes, au nez complexe avec des arômes de petits fruits rouges (cerise, cassis), de garde. Le millésime sera l’égal du 2009 et peut- être supérieur.” Le 2009 dégage des tanins puissants mais très fins, un vin savoureux, dense et ferme, bouqueté, au nez de truffe et de pruneau, de très bonne charpente, très équilibré, qu’il faut laisser se faire pour profiter de son potentiel réel.
Le graves blanc 2015 (100% Sémillon), finement bouqueté avec des notes de noisette, un vin souple, frais, délicat en bouche, parfumé, sec et suave à la fois. Le 2014 est de bouche ample, vive, avec des notes minérales et citronnées, est un vin à goûter sur des écrevisses, par exemple. Excellent 2012, d’un bel équilibre entre la fraîcheur, la souplesse et le fruité, de jolie robe jaune clair, au nez subtil, parfait sur un saltimbocca de saumon au basilic comme sur un poulet au sel. 
Le 2011, de bouche ample, suave et harmonieuse, vraiment très charmeur, avec ces arômes de fruits de la passion et de fougère, très séduisant en finale. Le 2010 est délicieux, bien structuré au palais, avec des arômes très fins et rafraîchissants d’agrumes, d’une belle persistance, rond et floral en finale, et s’accorde avec tête de veau sauce gribiche ou un veau aux olives.
Goûtez le graves rouge cuvée Prestige Château Bédat 2012, charnu et charpenté, de bouche ample, au nez complexe (cuir, mûre, poivre), riche, tout en puissance et finesse, très réussi, et ce Vin de France rosé Esprit de Mauves, friand comme il le faut, dense et rond, un vin classique, marqué par son fruit.

Famille Bouche
25, rue François Mauriac
33720 Podensac
Tél. : 05 56 27 17 05
Fax : 05 56 27 24 19
Email : chateaudemauves@wanadoo.fr
www.chateaudemauves.fr

Voir son classement dans le Guide des Vins
Accorder ce vin avec le plat idéal dans IdéeVins

Château La CROIX DAVIDS


La propriété est un ancien monastère lazariste de la fin de l’époque gallo-romaine, le domaine constituait une étape incontournable sur le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle. Le château appartient à la famille des propriétaires actuels depuis 1800. Aujourd'hui, empreints de ce passé, Annie Birot et Didier Meneuvrier cultivent le vignoble avec une tradition de qualité. L’encépagement à dominante Merlot confère aux vins une belle souplesse et il en résulte des vins de fête et de spontanéité. Les assemblages et dégustations sont l’occasion de décisions collectives auxquelles participe depuis peu leur fils Louis qui s’intègre progressivement dans la vie du domaine et qui a créé “Collection”. Cette sélection est drapée d’une belle robe rubis foncé, aux arômes riches et complexes, avec des notes de baies mûres et un boisé aux nuances élégantes et subtiles.
Beau Côtes-de-Bourg 2012, harmonieux, de bouche dense, aux tanins bien fondus, où s’en- tremêlent des notes de fruits mûrs et de réglisse, de robe grenat, riche et persistant en bouche, vraiment réussi.

Didier Meneuvrier

Château de CHANTEGRIVE


Au sommet. “En 2015, nous raconte Marie-Hélène Lévêque, nous avons refait du Cérons, nous avons acheté 15 ha de Sémillon l’an passé. Nous avons pu faire une belle sélection de raisins botrytisés. Ce vignoble jouxte la propriété. Nous allons produire un peu plus de Cuvée Caroline et du Cérons uniquement les belles années. Nous ne sommes que 7 ou 8 à produire du Cérons, c’est une petite pépite.
Aux Etats-Unis, nous avons fait goûter les 2013, qui ont beaucoup plu, les américains se régalaient avec ce joli vin. Un millésime d’une grande finesse plus facile à boire que les 2009 ou 2010. Ce 2013 a été très bien accueilli, ce qui me réconforte car nous avions fait des sélections drastiques dans un but qualitatif, en les goûtant aujourd’hui on s’aperçoit que ce sont des vins bien équilibrés, plus souples, très élégants, subtils, avec de jolies notes épicées, il était un peu fermé jusqu’à présent mais il se dévoile maintenant et devrait créer la surprise.
Pour les blancs 2013, nous avons fait de tous petits rendements, 22 hl/ha grâce aux sélections, le vin est très réussi, d’ailleurs pour la Cuvée Caroline les vins sont déjà tous vendus !
2012 : les Cabernets-Sauvignons étaient très mûrs, ce qui donne des vins très charpentés et épicés, beaucoup de fruit, belle structure, un très joli millésime en rouge comme en blanc. Un millésime homogène.
Côté accueil œnotouristique, nous avons fait de gros travaux aménageant une très belle salle de dégustation. La boutique Château Chantegrive, c’est un espace de 100 m2 dédiés au vin et aux objets dérivés (tabliers et couteaux de sommelier… ). Superbe salle dédiée à l’œnotourisme où vous y trouverez plus de huit millésimes de vin du Château Chantegrive. Chaque année, Château Chantegrive reçoit plus de 3 000 visiteurs dont 1/3 d’étrangers.”
Excitez vos papilles avec ce Graves rouge cuvée Henri Lévêque 2012, aux notes de cerise et de sous-bois, de belle robe intense, très équilibré au nez comme en bouche, structuré, avec des tanins riches et veloutés à la fois, aux connotations de mûre et d’épices au palais. 
Le 2011 se goûte également très bien, de couleur intense, aux nuances épicées, dense, un vin tout en harmonie, à ouvrir sur des brochettes d'agneau grillées ou un onglet à l'échalote. Le 2010 développe des tanins puissants mais très fins, typé, avec ces notes très persistantes de fumé et de cerise noire, un beau vin tout en bouche, charpenté et harmonieux. 
Superbe 2009, très charnu, épicé, aux tanins concentrés, puissant, de bouche ample, de belle garde. “Ce millésime est exceptionnel en Bordelais, poursuit Marie-Hélène. Chantegrive a produit cette année-là l’un de ses plus beaux vins. Il faut remonter au millésime 1990 pour retrouver ces arômes de fruits parfaitement mûrs avec une belle délicatesse de la matière, des tanins fins et une puissance bien maîtrisée.”
Remarquable Chantegrive blanc Caroline 2014, élevé en barriques, fleurant bon le genêt, la pomme et les noisettes, un vin charmeur qui allie élégance et structure, finesse et persistance, puissance et distinction, tout en arômes, tout en bouche, d’excellente évolution.
Excellent Graves rouge 2012, un vin classique et puissant, fin, élégant, avec de la matière, de belle couleur soutenue, aux arômes de fruits rouges intenses, d’une finale très savoureuse. Le 2011 est de robe rubis pourpre, charnu, savoureux, un vin qui allie puissance et souplesse, de bouche fondue où domine le pruneau. Le 2010, médaille d’Or concours Bordeaux, de couleur grenat, aux senteurs de fruits macérés, aux tanins structurés, un vin très équilibré. Remarquable 2009 où l’élégance prédomine, avec ces petites nuances d’humus et de fraise des bois mûre, tout en bouche, aux tanins délicieusement fondus, médaille d’Or à Bruxelles.
Le Chantegrive blanc 2014 a cette touche d’acidité alliée à une rondeur agréable, où s’entremêlent des notes d’amande, de fruits mûrs et de bruyère, de bouche puissante.

Famille Lévêque

> Les précédentes éditions

Edition du 07/02/2017
Edition du 31/01/2017
Edition du 24/01/2017
Edition du 17/01/2017
Edition du 10/01/2017
Edition du 03/01/2017
Edition du 27/12/2016
Edition du 20/12/2016
Edition du 13/12/2016
Edition du 06/12/2016
Edition du 29/11/2016
Edition du 22/11/2016
Edition du 15/11/2016
Edition du 08/11/2016
Edition du 01/11/2016
Edition du 25/10/2016
Edition du 18/10/2016
Edition du 11/10/2016
Edition du 04/10/2016
Edition du 27/09/2016
Edition du 20/09/2016
Edition du 13/09/2016
Edition du 06/09/2016
Edition du 30/08/2016
Edition du 23/08/2016
Edition du 16/08/2016
Edition du 09/08/2016
Edition du 02/08/2016
Edition du 26/07/2016
Edition du 19/07/2016
Edition du 12/07/2016
Edition du 05/07/2016
Edition du 28/06/2016
Edition du 21/06/2016
Edition du 14/06/2016
Edition du 07/06/2016
Edition du 31/05/2016
Edition du 24/05/2016
Edition du 17/05/2016
Edition du 10/05/2016
Edition du 03/05/2016
Edition du 26/04/2016
Edition du 19/04/2016
Edition du 12/04/2016
Edition du 05/04/2016
Edition du 29/03/2016
Edition du 22/03/2016
Edition du 15/03/2016
Edition du 08/03/2016
Edition du 01/03/2016
Edition du 23/02/2016
Edition du 16/02/2016
Edition du 09/02/2016
Edition du 02/02/2016
Edition du 26/01/2016
Edition du 19/01/2016
Edition du 19/01/2016
Edition du 12/01/2016
Edition du 05/01/2016
Edition du 29/12/2015
Edition du 22/12/2015
Edition du 15/12/2015
Edition du 08/12/2015
Edition du 01/12/2015
Edition du 24/11/2015
Edition du 17/11/2015
Edition du 10/11/2015
Edition du 03/11/2015
Edition du 27/10/2015
Edition du 20/10/2015
Edition du 13/10/2015
Edition du 06/10/2015
Edition du 29/09/2015
Edition du 22/09/2015
Edition du 15/09/2015
Edition du 08/09/2015
Edition du 01/09/2015
Edition du 25/08/2015
Edition du 18/08/2015
Edition du 11/08/2015

 



Château BROWN


Château VIEUX RIVALLON


Château PIRON


Château LESTAGE-DARQUIER


Château BRAN de COMPOSTELLE


Château ROUMAGNAC La MARÉCHALE


Château MONTROSE


Château HAUT-CALENS


Château La ROSE- POURRET


Château HAUT FERRAND


Château ROUGEMONT


Château FONROQUE


Château LAFLEUR du ROY


Château PLANTIER ROSE


Château BOSSUET


Château CANTENAC


Clos LABARDE


Château La GALIANE


Château BELLEGRAVE


Château DARIUS


Château LAFON



DOMAINE DE ROSIERS


CHAMPAGNE ANDRE DELAUNOIS


CHAMPAGNE PIERRE MIGNON


CHATEAU REDORTIER


DOMAINE DE BELLEVUE


DOMAINE COQUARD-LOISON-FLEUROT


DOMAINE GUIZARD



 

 

© SARL MALTA. Reproduction interdite - Mentions légales