Bordeaux Attitude

Edition du 29/03/2016
 

PETRUS

Rare

PETRUS

Depuis plus de 30 ans, mon cher ami Jean-François Moueix et moi partageons une certaine éthique du vin.


Le 2012 est tout simplement formidable, d’une extrême finesse, déjà avec ces nuances truffées, au nez comme en bouche, un vrai vin de “velours”, certainement l’un des plus grands et séduisants vins de ce millésime, tous Bordeaux confondus. Il y a toujours ce fantastique 2007, parfait aujourd’hui, de robe brillante, très complet, avec une belle matière présente et savoureuse, aux senteurs de petits fruits noirs (cassis, prune), de cuir et de violette, qui poursuit sa belle évolution. Le 2006 est succulent, avec ce nez légèrement épicé, des tanins bien présents qui commencent à peine à se fondre, aux nuances de myrtille et de truffe. Grandissime 2005, puissant, très complexe, d’une très grande structure, aux arômes persistants et subtils de petits fruits rouges mûrs à noyau, de truffe, de cuir, avec des tanins soyeux mais intenses, tout en distinction, de grande évolution. Le 2004 est splendide, dans la grande tradition bordelaise, charnu, un vin riche en bouquet comme en matière, aux notes de cuir et de cassis confit, d’une grande harmonie, à savourer aujourd’hui avec des poules faisannes rôties, polenta aux truffes ou un rôti de veau farci aux truffes. À ses côtés, ce 2003, un vin dense, tout en harmonie, riche au nez, avec ces notes de mûre et d’humus, et des senteurs de cuir et de pruneau en bouche, aux tanins savoureux. Le 2000 possède une structure hors normes. Puissance et distinction, chaleur et ampleur, une très grande complexité d’arômes (cuir, griotte confite…), un vin d’une grande harmonie, d’une très belle matière au palais, majestueux, de très grande garde. 1999 : la saveur même. Complexe et gras, aux tanins présents, riche et parfumé, un beau vin charmeur, qui fleure les épices et les fruits frais, alliant puissance et finesse, dont le velouté est très caractéristique des grands vins de Pomerol.

   

PETRUS

Jean-François et Jean Moueix - Direction : Olivier Berrouet
VIDELOT - 3, rue Macau
33027 Bordeaux
Téléphone : 05 56 50 25 62
Télécopie : 05 56 50 85 07
Email : duclot@duclot.fr





> Le palmares des vins


CLASSEMENT SAINT-EMILION
e_saint-emilion.jpg
LES MEILLEURS RAPPORTS QUALITE-PRIX-TYPICITE DE L'ANNEE

Les Classements du site sont réactualisés en permanence dans l'année en fonction des dernières dégustations (derniers ou anciens millésimes, coups de cœur, déceptions...) et peuvent donc être différents de ceux du Guide "papier", qui ne peut être remis à jour avant la prochaine édition

Accédez directement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom

PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

CATEGORIE A
Priorité à la puissance
CHEVAL BLANC (Hors Classe)
TROTTEVIEILLE
HAUT-SARPE
PIGANEAU
LA TOUR DU PIN FIGEAC
CATEGORIE B
Priorité à l'élégance
BÉLAIR
BALESTARD-LA-TONNELLE
CANTENAC
FONROQUE
LA MARZELLE
MAUVINON
CADET-BON
CLOS DES MENUTS
CLOS TRIMOULET



DEUXIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

CATEGORIE A
Priorité à la puissance
(Clos FOURTET*)
FRANC-LARTIGUE
(LAROQUE*)
GROS CAILLOU
GUILLEMIN-LA-GAFFELIÉRE
LA ROSE POURRET
VIEUX-POURRET
PETIT MANGOT
(GRAND-CORBIN-DESPAGNE)
DARIUS
(GUADET)
VIEUX-RIVALLON
CLOS DES PRINCE
CATEGORIE B
Priorité à l'élégance
FRANC-POURRET
LA GRÂCE-DIEU LES MENUTS
CLOS DE SARPE
CLOS LABARDE
ORISSE DU CASSE
GRACE FONRAZADE
ROCHEBELLE
CROIX MEUNIER
ADAUGUSTA
TOUR GRAND FAURIE
LE DESTRIER
DE LA COUR



TROISIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

CATEGORIE A
Priorité à la puissance
SAINT-JEAN
CROIX DE BERTINAT
(CROIX D'ARMENS*)
LA FLEUR PICON
GUEYROT
TOUR SAINT-PIERRE
(GRAND CORBIN MANUEL)
BÉARD-LA-CHAPELLE
BEAURANG
(FONPLEGLADE)
LA GRACE-DIEU
(HAUT VEYRAC)
HAUT-ROCHER
CATEGORIE B
Priorité à l'élégance
ROCHER
PINDEFLEURS
(ROL VALENTIN)
BEAULIEU-CARDINAL*
LA GRAVE-FIGEAC
FRANC-GRACE-DIEU
LAUDES
HAUTES-GRAVES-D'ARTHUS*
LA GARELLE
MANGOT

IMPORTANT : pour mieux comprendre les Classements

> Nos coups de cœur de la semaine

Domaine CHALET de GERMIGNAN


Un domaine familial (6e génération) qui s'étend sur 7 ha. Il est composé de 4 grandes parcelles réparties sur les communes du Taillan-Médoc et Blanquefort. La particularité des sols (graveleux, sablonneux, argilo-graveleux) et sous- sols (graveleux, calcaires et argileux) a permis l'implantation de divers cépages ce qui en fait un des rares domaines comptant autant de varié- tés. Un rapport qualité-prix-plaisir exemplaire pour ce domaine de 6 ha de vignes. Excellent Haut-Médoc 2012, où les Cabernets sont majoritaires, élevage de 18 mois en cuves et barriques dont 10 à 20% neuves, vinification traditionnelle en cuve Inox, de couleur pourpre, avec des arômes de fruits et d’épices, soyeux et dense en bouche, harmonieux et puissant, très parfumé, très équilibré, aux tanins mûrs, avec cette touche épicée, d’une belle finesse aromatique, de garde. Pour preuve, ce 2007, de belle robe, qui associe une finesse tannique à une rondeur en bouche persistante, ample et parfumée, et s’accorde parfaitement aujourd’hui avec des pigeonneaux aux petits pois ou des tranches de veau farcies.

Luc Monlun
139, avenue de la Boétie
33320 Le-Taillan-Médoc
Téléphone :05 56 05 70 30 et 05 56 05 41 94
Télécopie :05 56 95 82 34
Email : monlun.luc@wanadoo.fr

Château VOSELLE


“Achetée en novembre 1965 par mon père, précise la propriétaire, cette petite exploitation portait le nom de Domaine de Petit Vauzelle, très connu au début du siècle car étant un Premier Cru de Néac médaillé aux expositions de Paris, Liège et Bordeaux. Puis, lors du nouveau dépôt de marque, il est devenu Château Voselle. Au fil des ans, de petites parcelles de vignes et de terres sont achetées pour atteindre, en 1990, la superficie de 6 ha. Notre vignoble a toujours été en culture traditionnelle : le travail du sol est effectué mécaniquement par une succession de chaussages et de déchaussages, car chez nous le désherbant est banni. Les vendanges sont manuelles et la récolte est effectuée à sa maturité optimale avec tri sélectif à la parcelle par nos vendangeurs. Depuis 2004, nous avons équipé notre chai pour collecter les effluents vinicoles que nous faisons par la suite retraiter dans une station d’épuration spécifique. Puis, au vignoble, nous effectuons une lutte phytosanitaire la plus raisonnée possible afin de privilégier le développement de la faune auxiliaire tout en diminuant les intrants phytosanitaires. Nous sommes des viticulteurs de terrain, ma vie, je l’aurai passée dans les vignes puisque j’ai commencé en 1972, en tant qu’aide familiale avant de reprendre “Voselle” en fermage en 1991, au moment où mon père a pris sa retraite, année très dure car tout a gelé. Notre priorité a toujours été la tenue du vignoble car de là dépend la qualité des raisins. Nous sommes tellement heureux de rentrer une belle récolte, récompense de toute une année de travail.” Cette passion explique ce Lalande-de-Pomerol 2013, très réussi, qui développe un nez complexe où dominent la fraise des bois mûre et de cannelle, très bien élevé, de robe profonde, de bouche classique. Le 2012, mêle puissance et finesse, aux tanins équilibrés, un vin coloré, élégant et intense, très parfumé (petits fruits noirs, humus), avec cette pointe séduisante de poivre en finale, d’excellente évolution. Le 2011 est de couleur profonde aux reflets violacés, avec des arômes aux nuances particulières de petits fruits cuits (cassis, cerise noire…), et de cuir, ample, à servir sur des magrets de canard et petits pois.  Excellent 2010, bien caractéristique de ce millésime puissant, de bonne bouche, au nez complexe où dominent le cassis et les épices, riche et souple à la fois, chaleureux, parfait sur une cuisine raffinée. Beau 2009, dense, aux tanins présents et fondus à la fois, parfumé (mûre, humus), ample, généreux et persistant, un vin mêlant rondeur et charpente. 

Isabelle Golin-Simon
15, avenue de Chevrol
33500 Néac
Téléphone :05 57 51 61 77
Télécopie :05 57 51 56 55
Email : chateau.voselle@orange.fr

Château de la GRENIERE


L'origine du Château remonte au XVIIe siècle. Représentant la 4e génération de la famille, Jean-Pierre Dubreuil conduit avec passion le vignoble de 15 ha, en digne héritier du labeur de ses ancêtres. Culture raisonnée, vendanges à maturité optimale, vinification traditionnelle. Coup de cœur pour son Lussac-Saint-Émilion cuvée de la Chartreuse 2012 (Merlot 75 %, Cabernet-Sauvignon 20 %, Cabernet franc 5 %), une cuvée élevée en fûts de chêne, classique, de couleur soutenue, un vin très équilibré, très parfumé (griotte, violette, mûre), au nez complexe, alliant rondeur et charpente, de bonne garde. Savoureux 2011, avec des notes de mûre et de griotte, un vin alliant souplesse et intensité aromatique, bien harmonieux et très équilibré, tout en arômes et finesse en finale. Le 2010 est un vin dense, coloré et bouqueté, aux notes de cerise confite et d’humus, avec une bouche chaleureuse, de garde comme le 2009, où la complexité s’allie à la distinction, un vin savoureux, riche en couleur comme en charpente, aux tanins fermes et fins à la fois, aux arômes de fruits rouges cuits. Quant au 2008, d’une belle couleur aux reflets violets, avec des arômes de groseille et de mûre, de charpente à la fois puissante et souple, il est très représentatif des belles réussites de l’appellation dans ce millésime, et s’accorde avec un rôti de veau farci aux truffes. Goûtez le Château de la Grenière 2012, corsé et équilibré, parfumé (griotte, humus...), associant concentration aromatique, finesse des tanins en bouche. Excellent 2011, de belle structure, un vin ample et savoureux comme nous les aimons, avec des notes de mûre et d’humus, aux tanins souples, de bouche complexe et persistante. Le 2010, corsé, au nez de groseille et de cuir, de belle robe brillante, avec ces notes de framboise et de violette, aux tanins fermes et mûrs à la fois. Savoureux 2009, médaille d’Or au concours général Agricole Paris, savoureux, qui mêle une charpente réelle à une jolie rondeur en au palais. Il y a encore ce Lussac Esthète de la Grenière 2012, de texture soyeuse, un vin puissant mais distingué, tout en bouche, le Lussac Château Haut la Grenière 2012, de bouche ronde, marqué par des nuances de cannelle et de cerise, et le joli rosé Parenthèse de la Grenière 2014, Merlot 50%, Cabernet franc 50%, pressurage direct, fermentationbasse température, de bouche franche et friande, parfait sur des gougères.

Jean-Pierre Dubreuil

33570 Lussac
Téléphone :05 57 24 16 87
Télécopie :05 57 74 56 28
Email : earl.dubreuil@wanadoo.fr
Site personnel : www.chateaudelagreniere.fr

CHATEAU PONT LES MOINES


Propriété familiale depuis quatre générations, le Château Pont Les Moines est situé au nord de Bordeaux, dans la région du Blayais, et s’étend sur la commune de Civrac de Blaye. Vignoble d’une superficie de 29 ha, sur sol argilo-calcaire, où les vignes ont une moyenne d’âge de 15 ans. Un encépagement classique de cette région (70% Merlot, 30% Cabernet-Sauvignon), qui produit des vins colorés, charpentés et ronds en bouche. La vinification est traditionnelle, avec des cuvaisons longues et un élevage en cuves durant 14 mois. On se fait vraiment plaisir avec le Blaye Côtes de Bordeaux rouge 2009, ample, parfumé, avec ces notes de sous-bois, de violette et de groseille, aux tanins fermes et ronds à la fois, fondu en bouche, de très bonne base tannique. Beau 2008, qui a un nez puissant et subtil à la fois, aux notes de fruits mûrs (cassis, griotte), un vin qui commence à peine à se fondre et mérite une cuisine riche. Le 2007 est une réussite, de robe intense, au nez persistant, corsé et dense, très équilibré en bouche. Le 2006, de couleur intense, au nez de fruits noirs (cassis, mûre), avec des tanins très équilibrés, est un vin qui poursuit son évolution. Très joli Bordeaux blanc Sauvignon 2011, floral, bien sec comme il se doit, tout en distinction. Découvrez également les vins de leur autre propriété, le Château Bran de Compostelle avec ce superbe Bordeaux Supérieur cuvée Louisa 2009, élevé en fûts de chêne 12 mois, dont 1/3 de barriques neuves, vinification traditionnelle avec cuvaison longue, charpenté, au nez de fruits rouges surmûris, de bouche puissante et corsée, légèrement épicé en finale, de robe grenat intense, tout en nuances, idéal sur un salmis de palombes.

Eric Barrat, Vignobles Gagne et Barrat
La Maçonne
33760 Frontenac
Téléphone :05 56 23 98 50
Télécopie :05 56 23 98 50
Email : chateaupontlesmoines@vinsdusiecle.com
Site : chateaupontlesmoines


> Nos dégustations de la semaine

Château CLAUZET


Passe dans la catégorie des Premiers Grands Vins Classés, tant les prix très sages et la qualité font bon ménage ici. 
J’ai été ravi de revoir Maurice Velge lors de la Ga ren-Party que nous organisons pour Vinexpo. Il peut être fier de ce qu’il a fait de Clauzet (et de Côme) et prend plaisir, également, à concocter un vin sans soufre (il m’a apporté un 2011), particulièrement étonnant par son fruit, pour l’instant, élevé en toutes petites quantités et réservé à un cercle d’amis.
Le domaine compte aujourd’hui 30 ha sur les meilleurs terroirs de Saint-Estèphe, dont de jolies croupes qui bordent le fleuve. Le Château Clauzet présente un encépagement majoritairement composé de Cabernet-Sauvignon (55%), avec une proportion significative de Merlot (40%) et un complément de Cabernet franc et de Petit Verdot (5%). Une équipe compétente et dynamique entoure le Baron Velge. José Bueno est l’homme du vin, après 23 ans passés dans la société Baron Philippe de Rothschild, où il a assuré dans un premier temps la vinification du Château Mouton Rothschild et assumé la responsabilité du vin des Châteaux Clerc Milon et d'Armaillacq.
Pour Maurice Velge, l’aventure Château Clauzet est la concrétisation d’un vieux rêve. “Mon père avait à Anvers, une cave merveilleuse avec principalement des Vins du Médoc, me raconte-t-il, ainsi que de très bons amis. Le monde du vin m’a toujours attiré et, lorsque l’opportunité d’acquérir des vignes s’est présentée, j’ai franchi le pas. Notre objectif, poursuit Maurice Velge, est de préserver le vignoble âgé qui donne des Vins riches. Les rendements sont maîtrisés à 45 hl/ha. Les vendanges manuelles sont axées sur la recherche d’une maturité parfaite, parcelle par parcelle.
Au cuvier, le choix s’est porté sur des cuves ciment de taille moyenne pour pratiquer du sur-mesure. La grande qualité de la récolte permet de faire de bonnes macérations pour permettre au raisin d’exprimer tout son potentiel. Les mêmes soins sont apportés au Château de Côme, partie intégrante du domaine, qui décline ce que Saint-Estèphe peut offrir de plus féminin, associant élégance et distinction.
Fermentation malolactique en barriques neuves sur la moitié de la récolte, soutirages manuels tous les trois mois, collage au blanc d’œuf, élevage sur lies fines... Pour faire un grand vin, il faut lui donner les moyens de grandir le mieux possible, chaque détail compte, de l’entretien des vignes à l’élaboration des Vins. C’est un vrai travail d’orfèvre”.
Vous allez aimer ce Saint Estèphe 2012, de couleur cerise intense aux reflets pourpres, au nez distingué et persistant de fruits noirs et d’épices, aux tanins bien enveloppés, un vin puissant, de belle matière, de bouche riche et harmonieuse. Remarquable 2011 : “Château Clauzet 2011 est un millésime qui se goûte tout en délicatesse, m’explique José Bueno, le Directeur. C’est croquant, très fruité, très agréable, il y a beaucoup de finesse, beaucoup d’élégance, le joli fruité prime à la dégustation, et la finale est très longue. Ce 2011 est vraiment un millésime de plaisir. Ici, on travaille comme dans les premiers grands crus classés avec beaucoup d’attention pour le vin, un vrai travail de broderie d’art.”
En effet, le vin est particulièrement savoureux, de couleur rouge foncé, avec des arômes de fruits macérés (mûre, fraise...) et d’épices, soyeux et dense en bouche, harmonieux et puissant, de garde. Superbe 2010, de couleur pourpre, intense, exceptionnel, au nez complexe, très racé : cerise, mûre, cassis, vanille, très léger toasté, nuance chocolatée. Les arômes sont persistants et très expressifs. En bouche, attaque montante, pleine et charnue, onctueuse avec des notes de fruits rouges et noirs. Les tanins sont riches, soyeux et fondus avec un très bel équilibre. La complexité de ce vin est digne des plus grands millésimes où se mêlent l’élégance, la rondeur, la puissance et le fruité avec un bonheur inégalé. Finale longue, persistante, complexe, intense et raffinée. Un grand millésime, riche et complet avec une capacité de très bonne garde. 
Remarquable 2009, l’une des plus belles réussites de la région, à l’expression aromatique très prononcée (prune cuite, griotte) alliant finesse et structure, de bouche pleine, aux tanins bien fermes, de belle matière, dense en finale. “Le 2009 est une année superbe avec énormément d’élégance, poursuit José Bueno, le vin présente une belle charpente, de la structure, de la complexité, une grande finesse dans les tanins, un très joli vin. L’encépagement sur le terroir de Saint-Estèphe, est constitué de 50% de Merlot et 50% de Cabernet dont 1% de Petit Verdot. J’ai la chance d’avoir des Merlots de très grande qualité, comparables à ceux de la rive droite, et, dans les grandes années, cela donne des Vins superbes. Sur notre terroir de Saint-Estèphe, la forte proportion de Merlot, apporte une souplesse qui plaît beaucoup même si, nos Vins ont un beau potentiel de garde, ce qui reste la signature des grands Vins.”
Le 2008 est un vin puissant et corsé, aux notes de pruneau et de sous-bois, de très bonne bouche, bien typé, d’une belle concentration de parfums, un cru qui allie distinction et richesse, de garde. Le 2007, de couleur rubis intense, où dominent la groseille et les épices, tout en complexité, avec des tanins ronds et harmonieux, très séducteur. Beau 2006, mêlant richesse et velouté, de belle couleur grenat, intense, corsé, très parfumé, qui sent bon la griotte et les sous-bois.
Le 2005, superbe, de belle base tannique importante et très équilibrée, un vin complexe et dense, de robe soutenue, charnu, avec ces notes persistantes de fumé et de fruits macérés, de garde. Le 2004, distingué, développe de nuances de fruits mûrs et d’épices, un vin de très belle bouche, gras et corsé, aux tanins harmonieux, d’excellente évolution.
Il y a aussi cet autre Saint Estèphe Château de Come 2012, de couleur intense, rond, aux connotations de cassis et d’humus, un vin bien charnu, ferme et persistant en bouche, élégant, de très bonne évolution. Le 2011, comme celui de son grand frère, est à dominante de souplesse, de parfums et de finesse, vraiment très séduisant aujourd’hui. Le 2010, dense, au nez complexe où dominent la fraise des bois mûre et l’humus, est de robe profonde, de bouche classique, un vin corsé et gras, aux tanins bien présents et fondus à la fois, un millésime riche, de garde. Le 2009 est très classique, de couleur grenat, puissant, aux saveurs fruitées, avec ce nez vraiment caractéristique de griotte mûre et de sous-bois, exhalant des notes sauvages et persistantes, aux tanins présents, de garde, également. Succulent 2008, tout en distinction, typé, un vin au nez de fruits rouges surmûris, légèrement épicé, de bouche puissante et corsée.

Baron Velge - Directeur : José Bueno

Château HAUT BAILLY


On est au sommet avec ce Pessac-Léognan rouge 2011, remarquable, corsé, alliant souplesse et complexité aromatique, d’une belle couleur aux reflets violets, avec des arômes de groseille, de poivre et de cassis, puissant en bouche, d’excellente garde. Spendide 2009, d’une base tannique imposante, très typé, aux arômes de fruits rouges avec des notes fumées et réglissées, est un vin où élégance, équilibre des tanins et persistance sont en harmonie, de bouche ample et fondue, de garde, naturellement. le 2007 est toujours superbe aujourd’hui, séduisant, puissant, avec ce nez légèrement épicé, avec des tanins bien présents mais soyeux, coloré et parfumé, d’excellente évolution.
Il y a encore La Parde de Haut Bailly (51% Merlot, 41 % Cabernet-Sauvignon et 8% Cabernet franc, 15 % de barriques neuves). Le 2011, de bouche pleine et riche, aux nuances complexes où dominent les fruits rouges et la violette, un très joli vin qui mêle finesse et charpente. Le 2009, parfumé, au nez complexe où dominent les fruits cuits, le poivre et les épices, harmonieux, un vin gras et ferme, classique de ce millésime. Pour mémoire, quand la Parde de Haut Bailly est crée en 1967, Haut Bailly est l’un des premiers domaines à produire un Second Vin, avec un élevage en barriques durant une période de 12 mois. Chaque année les proportions de cépages varient en fonction des choix d’assemblage et des sélections de lots faites pour le grand vin. Le 2007 (50% Cabernet-Sauvignon, 42% Merlot et 8 % Cabernet franc), de couleur rubis, est très équilibré, aux tanins bien fermes, au nez où dominent le cassis bien mûr et les sous-bois.

Robert G. Wilmers - Direction : Véronique Sanders

Domaine de la SOLITUDE


Écrin de sérénité en bordure des landes girondines, le domaine abrite un couvent de religieuses depuis plus de 150 ans. L'histoire du Domaine de la Solitude remonte en effet à 1820, année où Pierre Bienvenu Noailles, prêtre du diocèse de Bordeaux acquit cette propriété pour en faire le lieu de vie de toute la Sainte Famille de Bordeaux. Ce grand humaniste voulut faire de cette maison une terre d'accueil, aussi bien pour les membres de la communauté religieuse que pour les laïcs.
Afin de mieux se consacrer à son activité spirituelle, l'ordre de la Sainte Famille a confié en 1993 l'exploitation du vignoble à la famille Bernard. Olivier Bernard a opté pour une gestion “Grand Cru” du domaine. Les vendanges sont faites à la main par tris successifs : 3 passages comme au Domaine de Chevalier. D'autre part, des investissements importants ont été réalisés: pressoir pneumatique, cuves thermo-régulées en acier inoxydable, chai à barriques... Son terroir se compose d'un sol gravelo-sableux reposant sur une couche d'argile assez compacte : il est le résultat d'alluvions apportées par la Garonne il y a de cela environ 2 millions d'années (fin de l'ère tertiaire, époque Villefranchienne).
Le vignoble est composé de 7 ha de vignes blanches et 28 ha de vignes rouges. La densité de la plantation est de 6600 pieds/ha. Les vignes blanches se répartissent entre le Sauvignon 65% et le Sémillon 35%. Le vignoble rouge comporte les trois cépages classiques du bordelais, à savoir 50% de Cabernet-Sauvignon, 35% de Merlot et 15% de Cabernet franc. Les engrais sont exclusivement d'origine organique et les corrections administrées par parcelle.
Savoureux Pessac-Léognan rouge 2011, au nez intense où s’entremêlent les fruits mûrs et l’humus, un vin bien charnu, avec des tanins présents et savoureux, de très bonne évolution. Le 2010, d’une couleur profonde, riche et subtil à la fois, complet, avec des tanins soyeux, avec des arômes de sous-bois et de groseille, est d’une très belle finale en bouche, d’excellente évolution.
Le 2009, aux tanins bien présents mais enrobés, est un vin très équilibré, au nez intense, de très bonne bouche dense, où dominent la fraise des bois mûre et l’humus, mêlant structure et charnu, et se débouche sur des noisettes d'agneau aux flans de légumes ou un filet de bœuf duchesse. 
Le Pessac-Léognan blanc 2011, suave et persistant, aux notes florales complexes (rose, acacia…), est très équilibré, fondu au palais. Le 2010, avec ce bouquet unique d’agrumes frais, d’un bel or pâle brillant, est d’un bel équilibre, d’une très bonne acidité, d’une belle fraîcheur persistante, est un vin classique, tout en bouche comme le 2009, qui mêle richesse aromatique et persistance, dense en bouche, avec des connotations de noisette et d’abricot sec, est d’une grande persistance au palais.

Olivier Bernard

> Les précédentes éditions

Edition du 22/03/2016
Edition du 15/03/2016
Edition du 08/03/2016
Edition du 01/03/2016
Edition du 23/02/2016
Edition du 16/02/2016
Edition du 09/02/2016
Edition du 02/02/2016
Edition du 26/01/2016
Edition du 19/01/2016
Edition du 19/01/2016
Edition du 12/01/2016
Edition du 05/01/2016
Edition du 29/12/2015
Edition du 22/12/2015
Edition du 15/12/2015
Edition du 08/12/2015
Edition du 01/12/2015
Edition du 24/11/2015
Edition du 17/11/2015
Edition du 10/11/2015
Edition du 03/11/2015
Edition du 27/10/2015
Edition du 20/10/2015
Edition du 13/10/2015
Edition du 06/10/2015
Edition du 29/09/2015
Edition du 22/09/2015
Edition du 15/09/2015
Edition du 08/09/2015
Edition du 01/09/2015
Edition du 25/08/2015
Edition du 18/08/2015
Edition du 11/08/2015
Edition du 04/08/2015
Edition du 28/07/2015
Edition du 21/07/2015
Edition du 14/07/2015
Edition du 07/07/2015
Edition du 30/06/2015
Edition du 23/06/2015
Edition du 16/06/2015
Edition du 09/06/2015
Edition du 02/06/2015
Edition du 26/05/2015
Edition du 19/05/2015
Edition du 12/05/2015
Edition du 05/05/2015
Edition du 28/04/2015
Edition du 21/04/2015
Edition du 14/04/2015
Edition du 07/04/2015
Edition du 31/03/2015
Edition du 24/03/2015
Edition du 17/03/2015
Edition du 10/03/2015
Edition du 03/03/2015
Edition du 24/02/2015
Edition du 20/02/2015

 



Château DARIUS


Château BOIS CARRÉ


Château Le BOURDIEU


CHATEAUNET


Château HAUT-MARBUZET


Château de CRAIN


Château LARRAT


Château LOIRAC


Château VAISINERIE


Clos BELLEVUE


Château TOUR-du-ROC


Château PONT Les MOINES


Château CADET-BON


Château FOURCAS-DUPRÉ


Château DOYAC


Clos TRIMOULET


Château LA TOUR DU PIN FIGEAC


Château de LAMARQUE


Château La PEYRE


Château La ROSE- POURRET


Château THURON


Château de VALOIS



CHATEAU HAUT-SAINT-CLAIR


CEDRIC CHIGNARD


DOMAINE DE LA RENAUDIE


SCEA CHATEAU DAVID


CHATEAU DE BEAUREGARD


CHATEAU DES PEYREGRANDES


DOMAINE DE LAUBERTRIE


CHATEAU TOULOUZE


DOMAINE GERARD TREMBLAY


DOMAINE PICHARD


DOMAINE DE LA CASA BLANCA



 

 

© SARL MALTA. Reproduction interdite - Mentions légales